Flux RSS

Archives mensuelles : décembre 2015

La liste – bilan décembre

Publié le

Suite à l’article de mumpascap à propos de Sarah and co, et parce que j’adore aussi les listes – j’en ai plein des to do list, pour la journée, la semaine, le mois, les valises, etc – je’ai eu envie de les suivre dans leur challenge !

Ce challenge, il consiste à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2015 à septembre 2016. Et ben, finalement, 50, c’est pas si facile que ça!

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

Écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda (presque)
Rencontrer les artisans en prévision des gros travaux
Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet
M’inscrire à l’escrime historique
– Reprendre de bonnes habitudes alimentaires
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
Faire faire les travaux de la cuisine et de la salle de bain
Finir l’album photo 2013-2014
Avoir les résultats du concours de la Fonction Publique Territoriale (mais bon, y’aurais p’tet mieux valu pas les voir)

Aller au mariage du parrain de FeuFolet
Fêter les 1 an de FeuFolet
– Finir les travaux du salon (presque terminé)
Re-peindre la chambre de FeuFolet
– Faire la déco de la chambre
– Me remettre au tricot et au crochet
Acheter des shampoing solide bio (the test pour cette année)
– Faire notre album photo de mariage
– Partager sur mon blog
Faire un sapin pour Noël (échec, le salon était trop en travaux, à faire l’année prochaine)

– Aller au ski
– Récupérer une machine à coudre
– Débuter à la couture
Trouver une paire de chaussure pour l’hiver
– Trier les photos de 2015
– Faire mes goûter maisons
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Récupérer des meubles bébés chez mes parents
– Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
– Aller à la bébé-o-thèque

– Acheter un Mid-Taï ling ling d’amour
– Continuer à porter FeuFolet
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
– Aller voir une amie en Ecosse
– Isoler le grenier
– Faire une séance photo grossesse
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
– Pendre la crémaillère
– Fêter les 30 ans du Breton

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Aller au cinéma de temps en temps
– Prendre des vacances en famille
– Utiliser mes miles pour partir en voyage
– Re-faire l’électricité dans une autre chambre d’enfant
– Finir de trier les cartons du déménagement
– Avoir une maison fonctionnelle à défaut de rangée
– Avoir un deuxième bébé
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

On peut facilement trouver des souhaits plus ou moins simple à réaliser et mélanger les gros challenges au petits plaisirs simples de la vie.

Publicités

La galère des couchers …

Publié le

Le sommeil, et particulièrement les couchers, ont toujours été le point noir avec FeuFolet.

C’est simple, les six premiers mois, ce n’est pas vraiment qu’il ne faisait pas ses nuits … c’est qu’il ne voulait pas aller se coucher. Et qu’il dormait peu en journée … autant vous dire que niveau fatigue, les six premiers mois furent corsés.

 

Depuis qu’il a accepté la tétine, les couchers et les nuits vont beaucoup mieux … à la maison ! De plus en plus, FeuFolet prend conscience du monde qui l’entoure et particulièrement des repères familiers. Dans les cas contraires, alors qu’en journée, c’est un bébé charmant, souriant et vraiment pas farouche (il passe de bras en bras sans problème), le soir on retrouve la galère des couchers.

 

J’avais déjà commencé à constater ça en octobre lors du mariage de son parrain, mais là à l’occasion de noël, nous sommes allés passer trois jours chez mes beaux parents.

Premier soir, le Breton travaillait, donc nous sommes arrivé pour la messe de noël à 20h30 après 3h de sieste en fin d’après midi dans la voiture pour FeuFolet. Forcément, le coucher a été tardif, mais relativement aisé. Je n’ai eu qu’à rester un quart d’heure dans la chambre en m’éloignant précautionneusement petit à petit.

Deuxième soir, nous profitons du baby-sitting gratuit (et de la VO) pour nous rattraper coté film. Je laisse donc mon fils à ses grands parents pour le coucher … résultat, nous sommes rentrés à 23h, monsieurs avait été impossible à coucher. Il ne s’est endormi que à condition que je sois aussi dans la chambre.

Troisième soir, on a de nouveau un ciné de prévu, mais plus tard, je tente donc de le coucher avant … 45 minutes de bataille pour réussir à l’endormir à un bon 20h30, largement dans ses habitudes !!!

 

Et maintenant que nous sommes rentrés à la maison, je sens encore en lui une petite appréhension au moment du coucher … et il y a un réveil catastrophé 30 minutes après …

J’appréhende un peu le retour dans sa vrai chambre demain :-S

 

Je ne sais vraiment pas pourquoi alors que nous l’avons toujours beaucoup emmené avec nous et fait dormir un peu partout, il à maintenant un tel besoin de notre présence pour dormir dans les lieux inconnus.

Et même si je me doute que c’est normal, je ne sais pas comment lui faire comprendre que tout va bien, que nous ne sommes généralement pas loin et que si nous sommes absents, il y a des gens pour prendre soins de lui …

Je pense que la baby-sitter,c’est pas pour tout de suite …

Et chez vous? Comment se passe les soirées/week-end à l’exterieur?

Et il bat …

Publié le

Non pas FeuFolet, lui il marche toujours même de mieux en mieux. Il m’impressionne chaque jour.

 

Non, celui qui bat, c’estle coeur de ce deuxième bébé estimé pour le 31 juillet 2016 (presque notre anniversaire de mariage).

Donc ce matin, nous sommes partis, le Breton et moi, pour rencontrer notre deuxième enfant. L’échographiste était à l’heure, pour changer, ce qui m’a éviter de stresser, car le Breton reprennait à 14h. Or, comme il se doit, le cabinet d’échographie le plus proche est dans la grande ville à 30 minutes de routes #LesJoiesDeLaCampagne

Donc, notre tour est arrivé et on a commencé : le sac embrionnaire, bien installé dans l’utérus, le placentat et au milieu, ce petit harricot avec un coeur qui bat <3.

Bon, ça a été rapide, hein, y’a pas grand chose à voir à ce stade. Prochain écho le 8 janvier, un peu tôt, mis forcément, on part 10 jours au ski pile sur la période de la première écho …

TAG – Montre-moi ton sac à langer, je te dirai quelle maman tu es !

Publié le
TAG –  Montre-moi ton sac à langer, je te dirai quelle maman tu es !

J’ai été désignée il y a quelques jours par feliemonsters pour un TAG créé pour le blog  Veuxpas ! pour un TAG qu’elle a elle-même créé : Montre-moi ton sac à langer, je te dirai quelle maman tu es ! .

« Il s’agit de montrer une photo du sac à langer que vous utilisez pour votre/vos bout(s) de chou. Puis d’expliquer en dessous pourquoi vous l’avez choisi et ce que vous y mettez dedans.

Enfin, expliquez-nous quel type de maman vous êtes : plutôt organisée, prévoyante, cool, bordélique, rangée… (normalement avec la photo du sac à langer, on devrait deviner ^^). »

 

Donc voilà le sac à langer que j’ai choisi (grâce à la blosphère) pour FeuFolet.

2015-12-07_sal1

On s’en sert principalementen week-end et parfois lors de soirée. J’ai craqué pour ce modèle Babytravel de la marque DeltaBaby (un poil hors de prix) car nous avons l’habitude de vadrouiller pas mal et qu’il permet d’avoir toujours un semblant de table à langer, sans êre trop encombrant.

J’aime bien le principe de 5 multi-poches, même si elles manques un peu de place. Elles se répartissent comme telles:

  • une poche isotherme pour les repas avec un biberon d’eau, une dosette de lait, une gourde de comporte et un paquet de biscuits.
  • une poche avec des vêtements de rechange, surtout body & bandana
  • une poche avec des réserves de couches pour deux jours (ben oui, on s’en sert principalement en week-end)
  • une petite poche avec lingettes au liniment et sac poubelle
  • une petite poche avec la base anti-bobo (doliprane, chamomilla 9ch, anica, sérum physiologique et mercurochrome en pipette, et pansements) une tétine de secours et une petite peluche.

2015-12-07_sal2

Ma plus grande victoire, c’est que le Breton qui m’a regarder comme une folle qui lit trop de blog quand j’ai choisi ce modèle … est maintenant presque plus convaincu que moi de sa réelle practicité et le conseil à tous les jeunes parents de notre entourage.

 

Mais dans la pratique, j’utilise « 3 » sac à langer : celui-là, celui de la pousette que je donne à la nounou tous les jours et une poche de mon sac à main dédié aux changes pour ne pas avoir à emporter autre chose pour une sortie rapide.

Dedans, un sling, un tapis de change de voyage, des lingettes, deux/trois couches, une petite pochette anti-bobo (chamomilla 9ch, anica et sérum physiologique), un ou deux jouets/peluches, une ou deux gourdes de compote et une tétine de rechange !!!

2015-12-07_sal3

 

Alors, quelle maman suis-je ? … hum … je dirais une maman flemmard, donc organisée, mais un poil mulet (mon sac à main pèse une tonne)

 

Et il marche …

Publié le

Ça y est !!! Après des jours de lamentation, de mal au dos, d’espoir et d’encouragement … il s’est lancé, sans crier gare.

 

La première surprise, ça a d’abord été de découvrir que ce screugneugneu avait fini par comprendre comment descendre les escalier à reculons.

Et puis, dimanche,d’abord timidement, puis avec de plus en plus d’assurance, il s’est mis a marcher !!! Et il progresse à une vitesse folle. En quelques jours, il a déjà bien améliorer son équilibre et il arrive même à se redresser seul, sans support ^^.

 

J’avoue, je suis complètement gaga et j’adore le regarder avancer avec son petit ait sérieux de petit garçon décidé, mais avec cette précarité équilibraire qui rappel que s’est encore un bébé ❤

Ce week-end, on va aller lui acheter sa première petite paire de chaussure.

Leur apprendre la patience …

Publié le

En ce moment, les moments de calme sont rare à la maison. Je ne sais pas trop comment appréhender la frustration d’un petit d’homme de  an qui commence à essayer de marcher, mais ne parle pas (et là, je regrette de ne pas avoir eu le courage d’essayer de signer avec un bébé … si vous avez des idées de méthodes faciles pour s’y mettre avec numéro 2, je suis preneuse).

 

Résultat, j’ai l’impression (probablement un peu exagéré) que FeuFolet passe 50% de son temps d’éveil à pleurer/hurler (il a du coffre ce petit, on va l’inscrire en chorale). Autant vous dire que nos oreilles souffrent.

Il y a deux types de crise :

  • la crise d’immédiateté : FeuFolet se jette en arrière et hurle dès qu’il lui faut attendre un peu la suite de son repas … par exemple le matin, le temps que j’étale une fine couche de confiture sur sa tartine ou au dessert le temps que je lui épluche une clémentine … Mais je ne sais pas comment expliquer la patience à un bébé de 1 an :-s
  • la crise de frustration, quand on lui refuse quelque chose ou encore que l’objet de sa convoitise est hors de porté.

 

L’autre problème, outre la nette souffrance de nos tympants, c’est que le Breton, lui il est pas très patient, ni porté sur la pédagogie et l’éducation bienveillante … En gros, si ça marche tout de suite, il me laisse faire, mais le travaille de plus longue haleine, il connaît pas … Pour lui la réponse aux pleurs, c’est d’isoler FeuFolet dans a chambre pour « qu’il comprenne » …

Pour lui, je lui trop de truc et je ferais mieux d’arrêter d’écouter tous ces charlatants … Autant vous dire que pour l’instant, je n’ai pas encore osé acheter un seul livre sur le sujet … ‘-_-

 

Bref, il faudrait que j’apprenne la patience et à mon mari, et à mon p’tit bout … ben, c’est pas gagné. Si quelqu’un a des idées?

Deuxième …

Publié le
Deuxième …

Pour celles (et ceux?) qui me suivent depuis quelques temps, vous aviez pu voir début septembre mon questionnement sur l’idée d’un deuxième rapproché … et pour celles qui surveillent, vous avez eu la réponse mardi …

 

Et oui, l’aventure de la grossesse est de retour chez nous … et pour l’instant, elle est bien moins sereine que celle de FeuFolet :

  • Déjà, les petits maux de la grossesse me semble démultipliés … j’avais oublié à quel point on est fatigué au premier trimestre, j’ai des nausées tout le temps et la sciatique qui était apparue pour ma première grossesse est reveue aussi sec avec une copine … D’un autre coté, la première grossesse à la prieur du nombrilisme : qu’en j’attendais FeuFolet, je n’avais que moi et mon nombril à penser, alors que là entre la maison et FeuFolet … Difficile de savoir si je me sens « plus malade » parce que ce début de grossesse est plus difficile ou juste parce que je n’ai pas le temps de me reposer suffisament :-S
  • L’autre point, c’est l’angoisse : autant pour FeuFolet, c’est une grossesse que j’attendais depuis des années (toujours cette histoire d’acceptation sociétale, avoir fini ses études/être mariés ou pas/avoir une situation ou pas) et dont j’ai profité un max, autant là, on s’est finalement lancé dans les essais quasiment sur un coup de tête (ou plutôt un savant calcul chômage-congémater/perspective d’emploi gelé en 2016/concours à préparer/…) avec 6 mois d’avance sur ce que je m’étais projetée !!! Alors j’angoisse, pour tout : est-ce qu’on va s’en sortir, 20 mois d’écart, c’est de la folie, et comment FeuFolet va le vivre, ect, ect.

 

Mais bon, on étais chez la sage-femme ce matin, pour ouvrir le dossier, mais c’était trop tôt pour le coeur … rendez-vous dans 15 jours pour une écho de datation. waitylily, trois mois après, je te rejoins dans le train pour 2016, psychota, on te garde une place au chaud, j’espère de tout coeur que tu te joindra à nous!