Flux RSS

Archives de Catégorie: FeuFolet

Trois ans et demi…

Publié le
Trois ans et demi…

Déjà 6 mois depuis le dernier bilan de FeuFolet

15kg et 1m

RELATION/PERSONNALITÉ
FeuFolet aime toujours autant l’école et jouer avec ses camarades de classe.
Mais il a encore du mal à maîtriser ses émotions, surtout à la maison, et à comprendre qu’il n’est pas seul au/le centre du monde, ce qui amène quelques crises.
Il joue de plus en plus tout seul ou avec LutinCoquin, tant qu’il dirige le jeu. Il adore les puzzles, et on va probablement pouvoir passer au 24 pièces, et ses playmobils.
Et la grande nouvelle de ce semestre, c’est qu’il n’a plus de tétine depuis 3 mois !

MOTRICITE

FeuFolet aime toujours autant patouiller, mais il aime aussi beaucoup le coloriage et dessiner des bonshommes patate et des véhicules.
Le pendant de l’autonomie, c’est que FeuFolet a du mal à accepter de laisser aussi LutinCoquin faire ou que les choses se fassent en son absence.

Il adore toujours autant testé son équilibre en escaladant, sautant à cloche-pied et maîtrise désormais sa draisienne de main de maître! Elle est presque de toutes les sorties.

Depuis quelques jours, il sait même se déshabiller presque intégralement, il n’y a plus que les manches de t-shirt qui lui pose encore problème.

Il a découvert le ski en janvier. Après une petite appréhension, il a adoré et nous en reparle souvent. Il aussi vaincu sa peur des éclaboussures et réussi désormais à sauter seul du bord de la piscine.

 
LANGAGE

 

FeuFolet parle toujours aussi bien (trop?) et commence à utiliser des notions de temporalité. Pendant quelque temps, tout le passé était « hier », maintenant c’est « la dernière fois » ou « quand j’étais petit » et le futur c’est « demain » ou « la prochaine fois ». Il comprends aussi la notion de succession d’évènements (1 semaine école, PUIS 1 semaine a centre de loisirs, PUIS 1 semaine chez papy et mamie)

Ils sait compter jusqu’à 15 et dénombrer jusqu’à 3, y compris sur un dé

 

CARACTERISTIQUE

Centre d’intérêt : les pompiers

Couleur préférée : vert

Animal favori : dragon

Plat préféré : pâtes à la tomate

Publicités

Un costume de pompier 100% DIY

Publié le
Un costume de pompier 100% DIY

À mi-chemin entre mardi-gras et le carnaval de l’école, je reviens sur le costume de pompier de FeuFolet, 95% #RiendeNeuf et presque #ZeroDechet.

J’ai d’abord chercher à trouver d’occasion une combinaison imperméable de chez Liddle, mais peine perdu … j’ai alors demandé de l’aide sur internet et on m’a judicieusement conseillé de chercher de la toile de parapluie !

Ça tombait bien, j’avais justement un vieux parapluie cassé que je traînais à porter à la déchetterie. J’y ai donc découpé des jambières que j’ai agrémenté d’un ruban réfléchissant.

2018-03-21_jambière

Une veste de pluie d’occasion sur Vinted subira le même sort et voilà pour le costume.

 

je me suis ensuite inspirée de ce tuto pour fabriquer un casque en papier journal:

2018-03-21_casque

 

Et voilà le résultat final :

Maintenant, il ne me reste plus qu’à réaliser un extincteur et une hache pour compléter tout ça lors du carnaval de l’école. Une chemise noir et quelques bandes réfléchissantes de plus feront de LutinCoquin un deuxième pompier rapide.

Un anniversaire sous-marin …

Publié le
Un anniversaire sous-marin …

Deux mois après, il était temps que j’écrive cet article sur la fête d’anniversaire des 3 ans de FeuFolet.

Pour commencer, j’ai réalisé des cartes d’invitations pop up poisson en customisant ce tuto. Vacances oblige, je n’ai pu le donner que le lundi avant la fête, délai un peu court pour se retourner en cas de désistement … la prochaine fois, je le donnerai le vendredi avant les vacances.

2018-02-14_invitation

Ensuite, le thème avait été sélectionné par moi pour deux raisons : nous venions de faire une sortie à Océanopolis, et la réalisation du gâteau est hyper-facile ! En un tour de main, on transforme un bête gateau au chocolat en un superbe poisson arc-en-ciel.

Pour la déco, je me suis un peu plus amusée : quelques feuilles de couleurs, un pair de ciseau et c’est parti. Une guirlande de coquillage, quelques algues en serviette verte, des poissons origami, … les grandes coquilles ont été réalisé grâce au tuto de rosecaramelle

Quelques ballons gonflés agrémenté de nageoires et accrochés au plafond et le tour est joué. FeuFolet a adoré, les poissons ont donc ensuite séjourné quelque temps dans la salle de jeux.

La fin du doudou?

Publié le
La fin du doudou?

La grande question !!! Ce fameux doudou, choisi avec soin par les parents ou dévolu par une manifestation enfantine sans précédant … Selon internet, les enfants se sépare de leurs doudous entre 3 et 6 ans.

 

Or, depuis les vacances de Noël, nous assistons à un drôle de phénomène : FeuFolet oublie de plus en plus souvent son doudou !!! Oublié chez mamicka lors du retour du ski, ça nous a tout de même valu une petite crise dans la voiture lorsque nous nous en sommes rendu compte …

Mais depuis, il n’en a pratiquement pas besoin pour la sieste à l’école (comme la tétine qui n’y ai pas la bienvenue) où il passe aussi toute la journée dans le cartable. Doudou peut aussi quasiment resté toute la journée dans le lit lorsque nous sommes à la maison. Et encore plus surprenant, je découvre de plus en plus souvent FeuFolet endormi, Doudou abandonné dans un coin de la chambre … voir pire, remplacé par un nouveau compagnon Lapin (dont les oreilles n’ont d’égale que l’amusement qui en ressort lorsqu’on le secoue).

2018-02-06_dodo

Bref, j’ai l’impression douce-amer que FeuFolet commence à se détacher de cet objet transitionnel, auquel il a toujours nettement préféré la tétine … (dommage, j’aurai bien préféré l’inverse moi, même si ne nous plaignons pas la tétine se fait également de moins en moins présente)

 

L’autre question, c’est que pour le coup, j’ai encore plus peur de le perdre, puisqu’il sort de plus en plus rarement, le risque d’oubli est plus grand quand ça arrive … Va-t-il rester dans la chambre, relique de la petite enfance, ou passer dans la valise de souvenir?

Comment éduquer nos enfants au consentement …

Publié le
Comment éduquer nos enfants au consentement …

Pour ma première participation au blog les Vendredis Intellos, sur le thème de l’éducation au consentement, je me suis appuyée sur une question qui me taraude depuis la naissance des garçons : finalement n’est-il presque pas plus difficile d’élever des garçons de manière « féministe » dans notre société … Comment les élever pour en faire des hommes responsables sans faire peser sur eux des stéréotypes de genre.
Très rapidement, la question de l’éducation au consentement s’est posée : Alors que FeuFolet avait 18 mois/2 ans, l’assistante maternelle qui en a la garde me dit toute guillerette « c’est trop mignon, FeuFolet plaque la petite L. (la fillette gardée avec lui) pour lui faire des bisous » … autant vous dire que mon sang n’a fait qu’un tour et que je lui ai expliqué à quel point ce comportement était compliqué et répréhensible pour moi.
À partir de là, j’ai essayé de faire très attention à montrer le bon exemple (lors de jeux de chahut ou de chatouille, on s’arrête dès que l’enfant en fait le demande, par exemple) et à me documenter par exemple avec le site apprendre à éduquer qui propose des points d’accroches pour apprendre le consentement à nos enfants. Mais je me rends compte qu’il est tout aussi difficile de leur apprendre à exprimer leur refus. J’aime beaucoup cet article du site super parents qui nous rappel de faire attention à ne pas placer « la fille […] dans le rôle de la victime et le garçon dans celui de l’agresseur » ce qui n’est pas forcément facile dans notre société, d’autant plus qu’il y a une malaise vis à vis de la sexualité enfantine.
Récemment, je me faisais la réflexion suivante : les gens sensibilisés à la notion de consentement savent qu’il faut respecter la volonté de l’enfant et ne pas le forcer à faire un bisou s’il n’en a pas envie. FeuFolet est très amie avec une petite fille, G. dont nous fréquentons les parents ; ils sont très mignon ensemble et se font facilement de câlins. Ce qui fait que nous avons spontanément, en tant que parents, tendance à leur proposer de se faire un bisou lorsqu’ils se voient ou se disent au revoir, quitte parfois à leur répéter plusieurs quand ils semblent ne pas nous avoir entendu, d’autant plus qu’ils semblent le faire de bon cœur. Mais est-ce vraiment de si bon coeur ? Est-ce que notre demande répétée n’a pas induit ce semblant de consentement ? Comment savoir si c’est parce qu’ils n’ont pas entendu ou parce qu’ils n’en ont pas envie ?
Comment leur parler de consentement sans (trop) parler de sexualité ? Comment leur parler de sexualité de manière positive sans trop en faire et de manière adapté à leur âge tout en restant réaliste au fur et à mesure qu’ils grandissent et s’interrogent ?

 

Vous pouvez retrouver le pendant plus théorique de cet article ici.

Trois ans …

Publié le
Trois ans …

Il

Et FeuFolet a eu trois ans !!! Un petit bilan des six derniers mois s’impose.

14kg500 et 96 cm

RELATION
Le grand point de ces six derniers mois, c’est que FeuFolet est rentrée à l’école !!! Il passe maintenant ses matinées avec de petits camarades, apporte souvent des feuilles à sa maîtresse, écoute les consignes d’une oreille, se montre plutôt enthousiaste sur les activités, mais ce qu’il préfère c’est la récréation.
2017-11-15_première_renrée
Mais l’école, ça fatigue et ça frustre … nous traversons donc une phase un peu compliquée coté cris, colères et gestes violents …
Même si LutinCoquin et lui passe beaucoup de temps à se chamailler, ils ont aussi quelques moments de complicité et il est hors de question d’aller au lit sans se faire mutuellement un bisou.
Il adore toujours autant les histoires et commence à pouvoir finir « mes phases » de mémoire dans ses livres favoris !!! Et il se passionne pour les puzzles, il réussi sans problème ceux à 9 pièces, mais à encore un peu de mal sur celui à 12.

MOTRICITE

FeuFolet aime toujours autant patouiller, mais il apprécie aussi les feutres, la peinture et les gommettes.
Avec l’acquisition de la continence en milieu d’été, il veut être de plus en plus autonome : « c’est que moi qui fait !!! ». Mettre la table, vider lave-vaisselle, la machine à laver, se déshabiller (le passage de la tête résiste encore) et même enfiler seul le pantalon de pyjama!
 2017-11-15_escalade

Il adore les jeux d’escalade (et grimper sur les acoudoirs du canapé …) et faire le train sur des surfaces étroites.

C’est en cuisine qu’il m’a le plus bluffé en séparant le blanc des jaunes d’oeufs juste en m’ayant vu le faire !!!

 
LANGAGE

 

Avec l’entrée à l’école, il y a un boom du langage chez FeuFolet qui parle maintenant bien, même si de temps de temps, il décide de « parler » comme son frère, ce qui je dois l’avouer est normal mais horripilants …

Ils sait compter jusqu’à 5 sur ses doigts, mettre le nombre d’assiette approprié aux nombres de personnes à manger, et connaît presque tout l’alphabet.

 

Bon par contre, propreté + rentrée scolaire, FeuFolet a fait une grosse régression sur la tétine qui est de nouveau (trop) présente à la maison … alors qu’il arrive très bien à s’en passer toute la matinée à l’école.

On commence donc un travail de sape à coup de fée de la tétine et autres légendes « de Noël » avec l’espoir de réussir à la faire diminuer d’ici quelques semaines.

Galère vestimentaire …

Publié le
Galère vestimentaire …

Suis-je la seule chez qui les enfants (ceux qui peuvent donner leur avis du moins) refuse de s’habiller le matin?

 

Chaque matin, c’est le même cirque : après le petit-déjeuner, je monte à l’étage pour habiller tout le monde. Je demande à FeuFolet de choisir son t-shirt pendant que j’habille LutinCoquin, ce qu’il ne fait qu’une fois sur dix …

Ensuite, les tractations commencent : qui s’habille en premier, lui ou moi? Le plus souvent, il joue donc il répond « maman ». Et j’ai beau anticiper, prévenir, et répéter, quand vient sont tour, c’est le drame, il ne veut pas s’habiller, il court partout, se débat, négocie …

 

Jusqu’à présent, l’argument ultime était que seuls les petits garçons habillés pouvait regarder 15/20 minutes de dessin animés. Mais maintenant, avec l’école, ce n’est plus possible (un choix de ma part).

Alors, je menace (de l’emmener à l’école en pyjama) cherche des astuces (j’ai acheter un minuteur pour qu’il puisse voir le temps qu’il lui reste avant de partir), propose de choisir la tenue la veille, …

 

Bref, après une apre bataille, j’arrive à avoir à peu près tout le monde habiller en temps et en heure pour l’école, mais dans un climat stressant pour moi (FeuFolet pour l’instant, ça n’a pas l’air de l’embêter plus que ça).

D’autres astuces pour des matins plus serein?