Couches lavables, je persiste et je signe

Comme je vous le disais dans le bilan des 7 mois de LutinCoquin, alors que j’avais lâcher l’affaire pour FeuFolet, j’ai enfin trouvé mon bonheur en matière de couches lavables.

 

Peu avant la naissance de LutinCoquin, j’avais profité d’une ventre privée pour me procurer une TE2 de la marque b’bies … puis je n’avais jamais osé l’essayer.

Le Défi Green Blog m’ayant un peu rebooster le moral, je me suis lancé dans un test avec LutinCoquin : 2h en couches lavables. Verdict, impeccable,  zéro fuite et aucune trace de brûlure sur sa petite peau. Deuxième essais, une fuite, flûte … mais je constate que c’est une erreur de positionnement de ma part.

 

Je contintranquillement mon test et voilà que tombe une nouvelle vente privée dès modèles qui semblent convenir. Je prends ça comme un signe et je commande un pack.

 

2017-02-23b

 

Maintenant, mon organisation :

Après un week-end d’essais, j’ai constaté que j’avais systématiquement des fuites aux « deuxième change », c’est à dire avec la même sousur-uche et juste un changement d’insert. La raison est toute simple, la partie sur-couche étant déjà un peu mouillée, elle retient moins bien.

J’utilise donc mes TE2 comme de fausse TE1, c’est à dire que je change tout  (sur couche et insert), je met les insert à tremper et la sur-couche à sécher.  Je la réutiliserai au change suivant.

2017-03-21

Au final, j’utilise 2/3 sur-couche par jour avec différents types d’insertion :

  • insert + petit boost pour de courtes périodes (<2h)
  • insert + gros boost pour de plus longues périodes (sieste ou sortie)
  • insert charbon + boost en bambou pour la nuit

Avec ça, j’utilise des feuilles de papier pour recueillir les selles et j’ai des voiles en polaire « effet fesse au sec » pour les épisodes de poussées dentaires.

 

Maintenant, il faut l’avouer, il y a quelques inconvénient à utiliser des couches lavales :

  • le temps de préparation : clipser les différents insert sur la couche, les désclipser pour les mettre dans le bac de lavage
  • mettre parfois les mains dans le caca
  • plus de lessive (pour ma prt, ça en rajoute deux par semaines, pour 9 couches et une vingtaine d’insert et boost)

Et j’ai un doute sur le côté « évolutif » … j’ai essayé d’en mettre une à ma crevette de FeuFolet, j’ai pas réussi alors qu’il est encore large dans le poids indiqué  … peut-être parce que maintenant, il met des pull uppercut. ..

 

Bon, en épisode de gastro comme en ce moment, on se rabbat sans hésiter sur un bon vieux paquet de couches jetables

journée type avec deux p’tits bonhommes

À la demande de Maman Nouilles, je vais vous présenter ma journée type avec FeuFolet et LutinCoquin.

 

Le Matin :

Si y’en a un qui couine avant 7h, je fais la sourde oreille (du moins dans la limite du raisonnable au niveau sonore) ou je vais voir le petit monstre (oui, avant 7h, ce sont des monstres) pour lui expliquer qu’il est trop tôt.

7h / 7h30 :  ça se réveille, d’abord le grand ou d’abord le petit, parfois les deux en même temps. Je me lève donc pendant que le Breton comate encore un peu avant de m’apporter le deuxième réveillé un peu plus tard au besoin.

Je prépare d’abord le cacao de FeuFolet qui le boit tout seul, puis le biberon de LutinCoquin qui boit moitié seul, moitié avec moi qui regarde mes mails et les news sur la tablette (oui, je sais, c’est pas bien comme exemples)

Je prépare ensuite la table du petit déjeuner pendant que le Breton prend sa douche. Il est globalement 8h.

8h20/30 je monte avec les garçons, laisse FeuFolet cul nu pendant que j’habille LutinCoquin ce qui permet régulièrement un pipi sur le pot ! Ensuite FeuFolet (plus ou moins coopérant selon les matins), puis moi (douche ou toilette de chat et habillage). Les matins où la nounou passe les prendre j’arrive à ce que tout le monde soit prêt pour 9h, sinon, je traîne un peu.

2017-03-16b_bibliothèque

Ensuite, clairement, ma méthode de survie le matin, c’est d’avoir une activité prévue avec FeuFolet (le mercredi on va à la bibliothèque, le vendredi c’est promenade ou bébéludo et course, le mardi et le jeudi ils vont au RAM avec la nounou, le samedi, c’est piscine). Sinon, le temps me semble très long.

On joue un peu ensemble (bateau sur l’eau, hue dada, lecture, etc.) ou lui tout seul (feutre, pâte à modelé, playmobil, dessins animés -encore pas bien – etc.). J’ai hâte que LutinCoquin marche à  4 pattes et que la salle de jeux soit terminée pour leur proposer des parcours de motricité. Je fais aussi quelques tâches ménagères simples : vaisselle, lancer une lessive.

Un peu avant midi, je fais manger LutinCoquin, en essayant de préparer le repas (je ne prévois que des choses simples et rapide le midi) et de faire patienter FeuFolet.

Puis le Breton rentre manger.

 

L’après-midi :

LutinCoquin fait globalement 2h30/3h de sieste depuis qu’il à 5 mois, 13h/3h30 – 16h. Je le met à la sieste, ensuite, j’ai 30 minutes/1h de temps avec FeuFolet. C’est souvent un temps durant lequel on prépare un gâteau pour le goûter. Puis c’est son tour d’aller dans sa chambre. Ce n’est pas présenter comme une sieste, mais un temps plus ou moins calme dans la pénombre, souvent il joue 15/30 minutes puis soudain, le silence se fait, pouf, endormi dans son lit (il arrive même parfois à penser à enlever ses lunettes !).

C’est mon « temps calme » à moi … mais souvent chargé … selon les jours, je fais les grosses tâches ménagères (ménage avec serpillière, étendre le linge, préparer le repas du soir), de menus travaux (poncer, peindre des plinthes, etc.), j’essaye de réviser mon concours, je prends un peu de temps pour bloguer, coudre ou faire la sieste si la nuit a été pourrie.

 

Au réveil de la sieste, les garçons goûtent ensemble

La fin de journée est vraiment super variable … des fois ça se passe super bien, ils sont mignons, je suis en forme et parfois, je suis fatiguée,j’ai encore plein de chose à faire, Lutinoquin pleure car il ne veut être que dans les bras et FeuFolet crie trop (pourquoi, mais pourquoi les enfants de 2 ans crient autant?)

J’essaye de passer du temps avec eux, de prendre un peu de temps pour moi aussi. FeuFolet se balade cul nu/en slip jusqu’à l’heure du bain/mis en pyjama, rapport au fait qu’on avance doucement vers la propreté. On a d’ailleurs souvent un ou deux pipis durant cette période.

Un jour sur deux, il y a du linge à plier et un bain à prendre. Je leur fait prendre ensemble avec un fond d’eau juste ce qu’il faut pour donner un bain libre à LutinCoquin, qui éclabousse joyeusement pendant que FeuFolet l’asperge d’eau ou lui tire les pieds. Dans l’ensemble, c’est un bon moment.

 

Le soir:

19h, c’est l’heure de nourrir le petit fauve (et souvent de donner un fruit au grand fauve). C’est un peu un temps privilégié avec LutinCoquin qui ne veut surtout pas tenir son biberon seul, le soir, c’est mieux quand c’est maman qui donne.

19h45/20h (les bons jours) le Breton rentre du travail, on va pouvoir passer à table avec les deux garçons.

20h30, il est l’heure de lancer le rituel du soir : on monte tout les trois, changement de couche pour LutinCoquin, la turbulette, la veilleuse, un bisou de FeuFolet (très important le bisou, il lâche son dessert pour venir faire – en toute discrétion – un bisou à son frère) et on ferme la porte. D’ici quelques mois, il faudra que je vois comment switcher avec le brossage de dent pour introduire une histoire du soir à LutinCoquin.

Brossage de dent avec FeuFolet, un dernier passage (fructueux ou non) sur le pot et on va dans la chambre. Lumière tamisée, FeuFolet choisi son histoire du soir, lecture, des bisous (de FeuFolet à maman, de maman à FeuFolet), des tentatives pour retenir maman (de l’eau, de l’eau). Je pars en laissant sa guirlande lumineuse allumée, il est autour de 21h.

 

On se pose avec le Breton devant un série où je ne regarderais qu’un épisode (ou alors faut que ce soit vraiment méga prenant), tout en pianotant sur internet avec la tablette (ça fait hurler le Breton, mais bon, sinon, je ne peux pas tout faire): Une hellocoton, derniers commentaires sur les articles du jour, écrire mes articles, les planifier, …

21h45/22h, je regagne notre chambre, quelques chapitres de livres, je passe dans les chambres des garçons éteindre les dernières lumières et vérifier que tout le monde dort bien.

Dans un schéma idéal, je me couche vers 22h30, c’est ce vers quoi je tends … parfois ce sera plutôt 23h30/minuit, jamais après. Et c’est partie pour la roulette russe de la nuit : 0,1, 2 ou 3 réveils, à quelle heure, lequel, pourquoi?

 

les aléas du portage

Jusqu’à présent je me considérais comme une fan de portage (j’ai quand même 5 porte-bébés différents à la maison, et si je pouvais les avoir tous dans plusieurs couleurs, je serais au comble du ravissement) et je ne comprenais pas comment on pouvait ne pas apprécier ce moment de proximité avec son enfant …

Mais ça, c’était avant LutinCoquin …

Là où FeuFolet était un bébé hypertonique qui se détendait à peine posé dans l’écharpe avec une magnifique position en M digne dune vidéo de démonstration, bref un plaisir à porter … autant LutinCoquin, mon feignassou qui adore tellement être dans les bras que mes parents l’appellent le petit primate, c’est un calvaire !!!   Je ne sais pas le pourquoi du comment, la faute à son RGO ou autre, le voilà qui se raidit à peine poser dans tout moyen de portage (alors qu’il fait de grands sourires quand je les sors)

Résultat, lui est mal installé, moi j’ai mal au dos et les épaules cisaillées … Ce serait mon premier enfant, j’aurais dit que le portage n’était pas pour moi et me serait rabattu sur la poussette … Il n’y  a que dans le M-taï que c’est à peu près agréable, et encore …

Pour l’instant, je persiste et je signe malgré les douleurs car c’est quand même plus pratique pour courir après FeuFolet, mais je pense que dès que LutinCoquin tiendra un peu mieux assis, il ira dans la poussette canne, M- taï en secoure si FeuFolet réclame la poussette, à moins que le portge dos se révèle plus agréable.

Liebster Award

Il y a quelques jours, j’ai été nominée au Liebster Award par Demain j’arrête et maman-blabla.

L’idée, c’est donc de dévoiler 11 choses sur soi (jusque là tout va bien), répondre aux 11 questions et nominer 11 bébés blogueuses (ou autres, mais là, ça se corse) afin qu’elles répondent à leur tour à mon petit questionnaire.

11 choses sur moi (donc)

  • J’adore les loisirs créatifs (dessin, tricot, crochet)
  • Je me suis d’ailleurs mis à la couture
  • Je n’utilise quasiment pas mon vrai prénom dans la vie usuelle
  • J’ai un chat
  • J’ai une phobie alimentaire : je ne mange pas les aliments ayant ne consistance moelleuse/molle/spongieuse, mes amis ont même inventé le terme moellu pour qualifier ce que je ne mange pas (par exemples la mousse aux chocolats mais je le vis bien)
  • j’adore danser sur un bon vieux rock avec mon mari
  • j’ai fait 15 ans d’escrime classique et maintenant, je fais des Arts Martiaux Historiques Européen
  • Je déteste avoir froid, mais je n’aime pas porter de manteau … (paradoxe quand tu nous tiens, ou les travers d’une enfance sous les tropiques)
  • Je confonds régulièrement la droite et la gauche (non, l’autre droite !)
  • Je collectionne les BD
  • Si j’étais un personnage de Harry Potter, je serais Luna Loufoca Lovegood, la nana naïve et trop gentille qui plane à 5000 km

11 questions de Demain j’arrête:

  • Décris ton blog en quelques mots 

la vie tranquille d’une maman à la campagne pas trop maladroite de ses 10 doigts

  • Quel est le surnom que te donne ton amoureux(se) ?

Weena et c’est donc le prénom que j’utilise presque plus que mon vrai prénom (ouais, je sais pour l’anonymat du blog, c’est pas top)

  • Quelle est la chose la plus folle que tu ais faite ?

accoucher 😁

  • Tu lis quoi en ce moment ?

L’épée de Véritée de Terry Goodking

  • Pourquoi tu blogues ?

Parce que je me sens isolé dans ma campagne

  • Ta vie ne serait pas la même sans…

Mon mari … sans lui, je serais -à mon corps défendant- retourner dans le sud et les relations de mon père m’aurait dégoter un travail

  • Tu chantes quoi sous la douche ?

Et pas que sous la douche … je chante faux, mais j’adore ça.

  • Ton réseau social préféré ?

Instagram pour la communauté de blogueuse que j’y suis

  • Si tu avais un super pouvoir, ce serait ?

Le don d’ubiquité : pouvoir jouer avec les garçons, faire le ménage, faire des loisirs créatifs ET dormir en même temps, le pied !

  • Une rencontre qui t’a marqué

Mon premier maître d’armes, j’aimerais avoir l’occasion de le croiser de nouveau

  • Le moment le plus gênant de ta vie ?

J’ai une très bonne faculté d’oubli, donc récemment, FeuFolet qui ouvre la porte aux ramoneurs alors que je suis en train de m’habiller dans la chambre.

11 questions de maman-blabla

  • Cite la plus grosse bêtise que tu aies fait

Comme dit précédemment, j’ai une bonne faculté d’oubli, mais probablement avec utilisé à mauvais escient un outil de travaux …

  • Ton plus beau souvenir d’enfance ou ton plus beau voyage

Dur, il y en a tellement … je dirais les vacances en Australie avec mes parents.

  • Une date importante

24 mai 2007, bientôt 10 ans que ma vie à changer en le rencontrant. Avant mon Breton, je n’aurais jamais cru devenir mère … tellement on m’a répété ado que j’étais banale et que je finirai vieille fille avec des chats car les amourettes de lycée ne m’intéressaient pas …

  • Ton film préféré

The Crow

  • Une citation que tu aimes

Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mas uniquement par manque d’émerveillement (Gilbert Keith Chesterton)

  • Si tu avais pu choisir ton prénom

Weena 😁

  • Tes acteurs préférés

J’aimais beaucoup Johnny Deep, mais il me déçoit pas mal ces derniers temps.

Leonardo Di Caprio, ses prestations sont toujours époustouflantes

  • Ta dernière sortie

Le zoo de branféré avec les Garçons

  • Un plat que tu adore (dessert y compris)

le rougail saucisse, toute mon enfance

  • Si tu devais nous parler des débuts de ton blog, tu dirais …

Un coup de tête après des mois de lecture bloguesque, la fin du forum mariage sur lequel j’étais et la perspective de la fin de mon CDD.

  • Ton prochain défi blogging

Aucune idée

  • L’article le plus important sur ton blog ( à tes yeux/ au nombre de vues/ de commentaires, n’importe)

Le dilemme de la tétine … (sélection HelloCoton quand même)

 

Mes 9  questions (j’en ai pas trouver 11) :

  • De quelle région es-tu?
  • Si tu pouvais être n’importe qui?
  • Quel est ton auteur préféré?
  • À quelle époque aurais-tu aimé vivre?
  • Quel pays voudrais-tu visiter prochainement?
  • D’où vient le nom de ton blog?
  • Des animaux de compagnie ?
  • Si tu étais un personnage d’Harry Potter
  • combien d’enfants voudrais-tu

Et les nominées sont… Roulement de tambour… :

Madame Lavande, ArsMaëlle, MadameZou, lapolygraphe, Floraauplatpays, Mummumoustache, tu me fait grandir, maman-blabla

Propreté round 2

Je vous avez laissé, début janvier sur mes premières interrogations concernant la propreté.

 

Début février, FeuFolet montre de plus en plus de signe … la nounou propose donc d’essayer de booster les choses en lui mettant des slips. Échec complet, FeuFolet se bloque un peu. On laisse tomber.

 

On est reparti des basic : lui proposer le pot à des moments régulier. Et nos efforts ont payé puisqu’on a eu un premier pipi dans le pot, mais non suivi d’effet.

Puis comme je le disais sur instagram, quelques jours après, FeuFolet avait les cuisses toutes irritées à cause d’une poussée dentaire. J’ai donc retenté le slip, sans aucune arrière pensée vis à vis de la propreté et d’ailleurs, il a fait pipi dedans …

Je l’ai donc laissé cul nu et là paf, le déclic, il a réclamé deux fois le pot !

 

Depuis, je le laisse 2h chaque jour au début cul nu, parfois avec un slip puisqu’il réclame. Il a bien compris le principe du pot, à présent il fait pipi dedans régulièrement. Je profite aussi du change de LutinCoquin à des moments clefs pour lui enlever pantalon et couche 15/20 minutes.

 

Un matin, il y a même eu un caca surprise (sur le parquet de sa chambre, c’est plus drôle) … comme il joue à péter  (stade anal quand tu nous tiens), surtout dans le bain, je crois qu’il ne s’attendait pas à ça. Je l’ai bien rassuré, il a tiré la chasse avec bonheur en disant au revoir à son étron, j’espère que ça augure bien pour la suite.

Par contre, en pantalon, il oublie qu’il a un slip et non pas une couche, on va donc attendre un peu pour faire un test. Et nous traversons depuis ce week-end une étape de regression avec quelques accidents (déclencheurs?) et un refus catégorique du pot …

 

Prochaine étape : une journée sans couche, ça se devrait être facile (ou pas), et faire caca dans le pot , des astuces pour cette partie?

La liste – bilan février

Comme l’année dernière, je me suis amusée à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2016 à septembre 2017. Il y a de tout, du plus simple comme des rêves un peu fou.

l’article de mumpascap à propos de Sarah and co,

 

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

– Continuer à écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda 
faire les travaux d’isolation
M’inscrire à l’escrime historique 
Aller au mariage de ma meilleure amie
– Aller à la bébé-o-thèque
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
– Continuer les goûter maisons
– Aller à la bibliothèque le mercredi matin
–  Faire un gâteau chateau-fort pour les 2 an de FeuFolet
– Utiliser mes miles pour partir en voyage (si possible à Hawai pour supporter ma maman sur l’Ironman de Kona)

– Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet & LutinCoquin (même pas peur)
Faire la déco de la chambre de LutinCoquin
Faire un sapin pour Noël
Me faire offrir une machine à coudre
Débuter à la couture
Me remettre au tricot et au crochet (j’y travaille)
–  Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
Trier les photos de 2015 & 2016
Aller au ski (annulé pour cause de bronchiolite)
Faire un Bullet Journal

– Oser porter des chapeaux
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
– Reprendre (un peu) le dessin
– Trouver du travail
– Baptiser LutinCoquin
– Niveler notre jardin
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Planter des fleurs et des arbres fruitiers
– Aménager le grenier (en cours)
– Installer une terrasse

Penser à aérer la maison le matin
– installer un portique dans le jardin (à moitié, on a déjà le toboggan)
– Faire une séance photo en famille
Trouver des vieux sièges de cinéma (suffis de l’écrire dans la liste pour quelques un apparaissent sur le bon coin)
– Aller au mariage du parrain de LutinCoquin
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
– Faire la Fête des Voisins

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Feter les 1 an de LutinCoquin
– Re-faire l’électricité des deux dernières chambres
– Peindre la troisième chambre
– Oser mettre des robes
– Être à jour dans ma collection de BD
– Préparer nos vacances en famille
–  La rentrée de FeuFolet en maternelle
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

Oeuvre du mois (fev)

Avec un jour de retard, mais j’étais très occupée hier.

Ce moi-ci, je me suis surtout attelée à la couture avec en point d’orgue, la confection dune cape de sorcier pour FeuFolet :

2017-02-28a

admirez l’écusson gryffondor qu’on ne voit pas sur les photos en situation

 

Sinon, dans mes bases de couture, je me suis fait un mini-panier pour mes cottons démaquillants lavables.

2017-02-28c

7 mois

6kg900 et 65 cm

RELATION
Ce mois-ci, LutinCoquin commence à pleurer quand FeuFolet pleure parce qu’il s’est fait mal ou gronder… mais rigole aussi quand je fais « bateaux sur l’eau » ou « hue dada »
LutinCoquin est toujours un bébé très souriant qui adore observer le monde.

MOTRICITE

Toujours rampant LutinCoquin ne semble pas pressé de se retourner… je doute qu’il le fasse vraiment.
Toutefois, il a une bonne tonicité du tronc qui montre que c’est un problème de motivation que physique.

Il attrape toujours bien les objets, n’hésitant pas à se pencher en avant pour les rapprocher de lui puis se redresser.

 

SOMMEIL

Le sommeil n’est toujours pas un souci à la maison, les réveils sont rares (de l’eau pour FeuFolet et les dents de temps en temps pour LutinCoquin)

 

ALIMENTATION

La grande nouvelle de cette fin de mois, c’est l’arrêt complet des traitements contre le reflux !!! Il crache toujours un peu après les repas, mais ce ne semble plus douloureux … d’ailleurs pour les parents de bébés crachouilleur, ça s’arrête quand?

Sinon, il dévore les purées industrielles, je vais peut-être retenter prochainement une des miennes et le biberon du midi va être replacé par un yaourt maison au lait entier pour essayer de booster un peu sa courbe …
Et autre nouvelle (qui fera l’objet d’un prochain article) j’ai enfin trouvé un modèle et un fonctionnement qui nous convienne en couches lavables !
2017-02-23b

Notre Voyage de Noce atypique

Il y a 3 ans, nous étions sur le point de partir en voyage de noce. Pour sortir des sentiers battus, nous avons choisi de réaliser un train trip en traversant trois pays, Russie, Mongolie et Chine, via le transmongolien, en hiver, avec l’agence Espace Transsibérien: une agence de voyage à la carte qui propose des séjours en groupe de 2 à 12 personnes (nous serons les seuls participants ce séjour là).

Première étape : Moscou

Grâce à une organisation à la carte, nous avons pu arriver un jour plus tôt pour profiter de la ville et revoir des amis russes.Au programme restaurant ukrainien, patinoire, visite du métro, du Kremlin.

2017-02-14a_moscou

Le soir du deuxième jour, nous montons à bord du train pour notre plus longue étape, trois jours et quatre nuits à bord du train. La vie s’étire au ralenti avec des paysages enneigés à perte de vue. On change de paradigme temporel : « il faut commencer à rassembler nos affaires, on arrive dans 6h … » (en France, tu râles avant même d’être monter pour tes 6h de trains … mais ils sont moins confortable aussi 😉)

2017-02-14b_train

Nous avions choisi de voyager en 2nd classe « surclassé » (un compartiment juste pour nous deux et non à quatre). Un regret, le transsibérien est célèbre pour son agitation constante sur les quais et la légendaire hospitalité russe (vodka!), ce n’est malheureusement pas le cas en hiver … notre rêve, reprendre le tronçon Moscou – Irkoutsk en été et passé de nouveau quelques jours à notre deuxième étape : Irkoutsk et le lac Baïkal

2017-02-14d_baikal

Pris en charge par notre guide attitré au petit matin, nous filons vers Lisvianka, petite station balnéaire où nous finissons notre nuit dans une chambre d’hôte pittoresque. Petit déjeuné typique servi par Nikolaï, sortie dans la taïga en chien de traîneau puis motoneige, bania (sauna local où on alterne bain de vapeur et roulade dans la neige, « il fait chaud » – à peine, juste 80°C, et c’est faible pour un russe), visite du musée lacustre, ballade en hydroglisseur sur le lac gelé, … deux jours enchanteurs. 😍

Puis une journée à Ikoutsk, capital de la Sibérie avec 600 000 habitants et nous voilà reparti dans un autre train.

2017-02-14c_train

Troisième étape : la Mongolie

Autant de par les séjours du Breton en Russie, nous savions à quoi nous attendre, autant là, ce fut la bonne surprise du voyage : un pays magnifique, entre tradition et modernité, un mode de vie occidental totalement impossible (dialogue réel lors de notre nuit en yourte hors de LA ville d’Oulan-bator : « en France, nous n’avons pas de roue de secours dans les voitures », « mais vous changer de voiture quand vous quitter la ville? » … « euh, non, nous on a de vrai route partout » … là bas, impossible, le gel fait éclater le bitume chaque hiver) 😂

2017-02-14e_mongolie

Durant ces deux jours, nous avons célébré dans une famille le nouvel an mongole qui coïncide avec le retour du printemps. Tout un tas de rituel y est associé auxquels nous nous sommes prêté volontiers.

Retour dans le train pour la plus petite étape, une nuit.

Troisième étape : la Chine

Pour le coup, grosse déception, notre guide est mauvais, les hôtels ne sont pas ceux annoncés …

Seul moment fort, le levé de soleil sur la grande muraille de chine, à 6h du matin, début mars, nous sommes seul au monde. 😍

2017-02-14f_chine

Ensuite, nous passerons une journée à Pékin, entre cérémonie du thé, visite de la Cité Interdite et du Palais du Ciel. Malheureusement, coté architecture, quand tu as vu un temple, tu les as tous vu … et sans contact local, impossible de trouver de vrais souvenirs artisanaux, autres que les gadgets plastique que tu trouves aussi bien dans le quartier chinois à Paris 😥

Bref, sur la dernière photo, on voit que je suis fatiguée… on mettait ça sur le dos des deux semaines et demi de voyage, mais il est fort probable que notre passager clandestin de FeuFolet en soit aussi la cause.

Nous sommes rentrés de ce voyage à traver l’Asie, heureux de retrouver l’Europe, mais des souvenirs plein la tête  (et des milliers de photos) 😊

mode destruction enclenché

En ce moment, FeuFolet est redoutable, particulièrement avec les livres auxquels il réserve un sort peu enviable : pages froissées, arrachées, décollées dans le cas des livres interactifs (sonore, à tirette, etc.), …

J’ai une pile de cinq à dix livres attendant sur un coin de mon bureau que je sorte le pistolet à colle pour essayer de les rafistoler.

 

Je suppose que c’est une envie de comprendre ce qui l’entoure qui le pousse à martyriser pareillement ses livres, mais je ne sais pas comment le canaliser, ni l’accompagner dans ces découvertes …

Chez vous aussi, vos enfants ont eu une phase où ils détruisaient tous?