Flux RSS

garçon ou fille ?

Publié le

Nouvelle grossesse, mais on recommence : à quelques jours de la révélation, je me suis de nouveau prêtée au jeu d’essayer de deviner le sexe du futur arrivant.

Plusieurs méthodes (toutes aussi farfelues les unes que les autres, évidement) mènent au résultat et on pourra vérifier d’ici quelques semaines si les trucs de grand-mère fonctionnent ou non.

 

1 – Le Pendule

A faire sur le ventre ou sur la main, avant ou pendant la grossesse. Si ça tourne, c’est une fille ; si ça balance, c’est un garçon.

je n’ai toujours pas de pendul, donc j’ai improviser avec mon alliance au bout d’une chaine, paraît que ça marche aussi. Je ne suis pas super sûre de mon coup, mais à priori un garçon

 

2 – Les nausées

Si vous passez le premier trimestre à avoir des nausées, c’est une fille. Dans le cas contraire, c’est un garçon.

Autant, je n’avais rien au pour FeuFolet, j’avais pas mal de nausées en fin de journée pour LutinCoquin, mais pour celle-ci que les ai trouvé plus présente … réelles ou effet de la fatigue.  Résultat : ça serait plutôt une fille.

 

3 – La libido

Si elle diminue pendant la grossesse, c’est un garçon. Au contraire, si elle augmente, c’est une fille.

joker 😅

 

4 – La pilosité

Si les poils de vos jambes poussent rapidement durant votre grossesse, c’est un garçon. Si les poils poussent plus lentement, c’est une fille.

Aucune idée, ce n’est vraiment pas mon soucis … Résultat : joker

 

6 – La couleur de l’urine

Jaune pâle : un garçon ! Jaune foncé : une fille !

C’est plutôt variable, mais on va dire que selon l’estimation colorimétrique de ces dernières semaines et surtout celui de mon dernier prélèvement matinale (le glamour de la grossesse), c’était jaune foncé, donc une fille 

 

7 – La consommation de produit laitier

Garçon : vous consommez plus de produits laitiers. Fille : pas de changement !

De base, je ne consomme pas de produit laitier … donc à chacune de mes grossesse, mes envies de fromage se sont un peu accentuer, de la à y voir une augmentation de ma consommation? Résultat : plutôt un garçon.

 

8 – Les envies

Envie de salé, c’est un garçon ; envie de sucré, c’est une fille.

J’ai passé l’été à me nourir de tomate, de chocolat (pas bien) et de pulco citronnade (rapport aux nausées) … ça compte comme sucré?  on va dire fille.

 

9 – Le poids du conjoint

Votre conjoint prend autant de poids que vous durant la grossesse ? Vous attendez un garçon

Hum, après une petite couvade pour notre premier, le Breton surveille quand même son alimentation donc pas de réponse fiable.

 

10 – L’acné

De l’acné apparaît sur le dos et dans le cou, et ce jusqu’au 7ème mois : c’est un garçon. Pas de changement, c’est une fille.

Avec un premier trimestre estival, je me suis couverte de petit bouton d’acnée sur le torse et le cou … Résultat : ça serait un garçon.

 

11 – La poitrine

Lorsqu’une femme attend une fille, sa poitrine gagne 8 cm en moyenne. Pour un garçon, les seins ne grossissent que de 6,3 cm.

Le point agréable de cette grossesse c’est que clairement mes seins ont regagné en tonus et donc paraissent plus gros … et j’ai du laisser mes soutiens-gorge habituel pour repasser sur ceux d’allaiement. Ça serait donc plutôt une fille.

 

12 – L’âge au moment de la conception

Prenons votre âge au moment de la conception et additionnons à cela le chiffre représentant le mois de la conception. Additionner jusqu’à obtenir un nombre en dessous de 10. Si vous obtenez un nombre pair, vous accoucherez d’une petite fille. Nombre impair ? Alors ce sera un petit garçon.

Vu que la conception a eu lieu en juin, j’avais encore 29 ans. 29 + 6 = 35 ; 3+5 = 8 donc une fille (et les calculs sont juste pour les garçons)

 

13 – la fréquence cardiaque

>145 bpm garçon, entre 145 & 150 ne se prononce pas, et <150 bpm fille

Lors des deux échos à 8Sa et à 12Sa, la fréquence cardiaque était largement supérieur à 150 bpm. Résulats, plutôt une fille. (Mais c’était le cas aussi pour LutinCoquin qui est bien un garçons)

 

14 – le calendrier chinois

On en trouve plein sur internet … problème, ils ne disent pas tous la même chose, c’est pratique ça … La plupart m’annonce une fille (mais c’etait aussi le cas pour LutinCoquin … sauf si embiguité octobre/novembre … octobre = fille, novembre = garcon … et c’est l’inverse avec la numérologie précédante, comme ça tout le monde est content)

 

15- l’implantation des cheveux de l’enfant précédant:

Si votre enfants à une pointe à la base des cheveux, le suivant sera un garçon, si il a la base « carré/plate », ce sera une fille.

FeuFolet a une très belle pointe à la base des cheveux … et un petit frère !!! Qui lui a la base « plate », donc n°3 devrait être une fille.

 

Total des scores : ♂ : 3  /  : 9

Et vous, des pronostics ? Ou d’autres théories farfelues à me faire tester ?

Mon intuition le souffle « fille » mais je préfère ne pas trop m’y fier, de peur d’être influencé par mon désir personnel. Réponses dans quelques semaines.

Publicités

activité avec les enfants : visite d’un rucher d’apiculteur …

Publié le
activité avec les enfants : visite d’un rucher d’apiculteur …

Depuis quelque temps déjà, ce que FeuFolet préfère au petit déjeuné, ce sont les tartines de pain de mie avec du beurre et du miel !

 

Depuis l’année dernière, le printemps et l’été sont l’occasion de se questionner sur les insectes : les mouches ne piquent pas, les abeilles piquent donc il ne faut pas les embêter, les abeilles se cachent dans les fleurs, ce sont elles qui fabriquent le miel, etc.

Cet année, FeuFolet s’intéresse de plus en plus aux abeilles : qu’est-ce qu’elles font dans les fleurs, comment elles fabriquent le miel, comment elles le mettent dans les pots pour le donner aux hommes, …?

2018-10-10_ecomusée_abeille

Je me suis dit que l’idéal, ce serait donc de l’emmener visiter le rucher d’un apiculteur !

Je regarde un peu ce qui existe sur internet et je découvre la ferme apicole de Térénez qui propose un écomusée. Nous voilà parti un samedi après midi (malheureusement pluvieux) à la découverte du miel.

La visite débute par un petit film sur la vie des abeilles, mais c’est un peu long pour les garçons. Ensuite, nous traversons une pièce dédiée à l’histoire de l’apiculture où l’on découvre l’évolution des ruches, des techniques d’élevage et les publicités autour du miel et des produits de la ruche (cire, gelée royale, médicaments, bonbons au miel, …)

2018-10-10_casier_cire

La dernière salle présente l’aspect technique actuel de la récolte du miel : l’enfumage de la ruche, la récolte des plaques de cire gorgées de miel, l’extraction du miel et sa purification avant de le mettre dans les pots.

FeuFolet a été fasciné par toutes les machines de la pièce et je pense que ça aurait été chouette de venir à la période de récolte du miel pour les voir réellement fonctionner.

 

À la fin, une petite boutique permet de déguster le miel du musée et d’acheter des produits de la ruche.

mots d’enfants #3

Publié le
mots d’enfants #3

Un nouveau florilège de petites phrases enfantines :

-FeuFolet :

  • « c’est du gras-bouillage »
  • « j’ai vu un chAvalier« 
  • « il a tout boiru« 
  • « chat deBique » = Chat débile
  • « quand je serais grand grand grand, moi aussi j’aurais un bébé dans mon ventre » (presque mon chéri, presque)
  •  » pourquoi c’est pas cuit à l’heure ?  » (= à coeur)
  •  » je peux avoir encore des languettes ?  » (= des nuggets)

– LutinCoquin

  • pomme par (de) terre
  • pa-ballon = pantalon
  • papa péteur = le sécateur de papa
  • une patine de piture = une tartine de confiture
  • et il a bien renommé notre vieille chatte Chatouille, Patouche, cette dernière ayant la griffe facile
  • « maman des étoiles » (en montrant des éolienne)
  • « je veux la voiture Quoiquoi Couine » = Flash McQueen

Voilà pour les dernières perles des garçons.

 

Oeuvre du mois (septembre)

Publié le
Oeuvre du mois (septembre)

Un mois en dent de scie … j’étais partie dans l’idée d’un mois productif, booster par l’embiance studieuse de la rentrée …

J’avais juste omis deux choses … le premier trimestre de grossesse tarde a se terminer cette fois-ci me rendant assez sensible à toutes les petits bactéries qui se baladent et deux rentrée scolaires, c’est chronophage …

 

J’ai quand même réussi à peindre quelques nouveautés en prévisions des marchés de Noël :

2018-09-26_oeuf

 

J’ai aussi participé à un échange de colis sur le thème du « zéro déchet » pour lequel j’ai cousu quelques lingettes.

2018-09-26_colis_ZD

Et voici celui que j’ai réçu :

2018-09-26_colis_ZDrecu

 

Et j’ai peints quelques aquarelles : une carte coquelicots et une nouvelles réalisations « mots d’enfants » qui vous spoile un peu l’article de la semaine prochaine.

2018-09-26_aquarelle

Petit bilan de la rentrée …

Publié le
Petit bilan de la rentrée …

Je pique l’idée à MamanOurse et vous allez me dire que je ressasse … mais je n’ai pour l’instant parlé QUE de la rentrée de LutinCoquin et très peu du reste de la famille.

 

FeuFolet : mention très bien

FeuFolet est rentré en moyenne section comme s’il n’avait pas quitter l’école pendant deux mois. Question posée à la maitresse à la fin de la première semaine, FeuFolet ça roule !!

Et je dois avouer que c’est une vrai aide pour moi : même si ça crise encore un peu au moment de l’habillage, FeuFolet est plutôt volontaire le matin, à tel point qu’il arrive régulièrement 5 à 10 minutes avant moi devant le portail de la maternelle, piaffant d’impatience pendant que moi je traine motive son frère à avancer …

 

Heureusement que le chemin de l’école est principalement pietonnier cat ça m’angoisse un petit peu de le perdre de vue aussi longtemps. Bon, par contre, y’a pas photos, à partir du CP, « je ne m’occupe plus de lui » (on me souffle dans l’oreillette que de toute façon j’en aurait deux autres à gérer)

2018-09-19_velo

LutinCoquin : en progret constant

Bien que je sois toujours dubitative concernant notre choix de le mettre si tôt en TPS, la maîtresse est ravie de son implication en classe. Toutefois, la séparation est de plus en plus difficile le matin … à tel point que FeuFolet a proposé de l’accompagner dans sa classe pour qu’il pleure moins.

Coté accident, ça va mieux. Cette semaine, on a même réussi à avoir une matinée sans accident. J’espère vraiment que ce rythme convient à mon LutinCoquin.

2018-09-19_trotinette

 

LeBreton : aurait besoin de vacances …

Et oui, là où tout le monde parle de la rentrée en savourant ces derniers jours de vacances … ben certains n’en ont pas eu et j’avoue que ça a été un été difficile : un cabinet à déménager, beaucoup beaucoup trop de paperasserie administrative, un secretariat démissionnaire … et maintenant le mois de septembre avec son lot de certificat médicaux en tout genre (sports, plan allergie personnalisée pour le scolaire, dossier ALD, ect.)

Ajoutez à ça que le remplaçant prévu pour les prochaines vacances à trouvé un meilleure contrat et nous lâches misérablement et vous avez un combo gagnant ou pas pour la rentrée …

 

Maman : en expension … parée pour l’hibernation

Je pensais profiter du mois de septembre pour me remettre à peindre, mais j’avais oublié à quel point le mois de septembre est chargé … et la croissance de mon ventre est proportionnelle à la fatigue qui s’accumule.


2018-09-19_bidon

J’ai testé #5 Les culottes d’apprentissage

Publié le
J’ai testé #5 Les culottes d’apprentissage

Lorsque nous avons commencé la grande aventure de la continence avec FeuFolet, je m’étais tourné vers les culottes d’apprentissages.

L’idée : un intermédiaire entre les couches lavables et les culottes/slips de coton, une culotte un peu plus épaisse avec un espace imperméable/absorbant au niveau du zizi.

 

 

Au final, elles n’ont que peu servi pour FeuFolet qui, après nous avoir fait tourner en bourrique 6 mois, a eu le déclic assez vite (vers deux ans et neuf mois).

 

Pour LutinCoquin, forcément, la « problématique » est autre, puisque désireux de suivre son frère à l’école, nous n’avons pas autant de latitude temporel. Premier bon point, c’est lui qui a lancé les hostilités un matin d’août ce qui m’a évité de devoir le forcer (et que je n’aurais pas fait)…

Maintenant, ça fait dix jours qu’il est rentré en TPS et si au niveau vie en classe il n’y a aucun problème, les accidents restent quotidiens (mais je trouve que ça s’améliore à la maison, croisons les doigts) … Les culottes d’apprentissages sont alors pratiques pour les sorties : elle offre un peu de répit avant la nécessité d’un change complet et évite d’avoir a éponger une flaque …

2018-09-12b

Pour l’école, j’alterne avec des slips de coton pour qu’il voie la différence au niveau confort.

Je les avais aussi conseillé à une assistante maternel dont l’un des enfants gardés ne réussissait à la prévenir qu’après quelques petites gouttes. Là, c’est l’idéal, pas besoin de changer le pantalon juste la culotte.

C’est la rentrée (ou presque)

Publié le
C’est la rentrée (ou presque)

Comme beaucoup, depuis une semaine, nous avons repris le rythme scolaire … avec quelques changements par rapport à l’année dernière:

 

FeuFolet est rentrée en Moyenne section avec encore plus d’aisance qu’une lettre à la poste, seul moment de flottement, le changement de salle de classe, sinon zéro larme, à peine un bisou et roule ma poule.

 

Le GROS changement cette année, c’est qu’après moult tergiversations (on y va, on n’y va pas), LutinCoquin est rentré en Toute Petite section. Clairement, au niveau cognitif et langage, il était prêt, c’était « une demande » de sa part (enfin surtout de faire comme FeuFolet), par contre coté continence … euh joker.

Un coup de fils à l’école le vendredi avant la rentrée pour faire le point et on me dit ammenez-la, on avisera. Il est le plus jeune de sa classe (sans blague), mais il connaît l’atsem (puisque c’était celle de son frère l’an dernier) et la nouvelle maîtresse est très douce et partante pour tester une semaine.

 

Au moment du départ, pas de larme non plus, c’est trop chouette de jouer enfin avec TOUS les jouets de cette salle qui m’intrigue depuis 6 mois. À midi, je récupère un petit garçon épuisé, changé (deux fois) mais avec un comportement encourageant selon la maîtresse.

La semaine se passe, globalement sans trop de larme au moment de la séparation, pas mal de change, mais une maîtresse vraiment positive, qui trouve qu’il a déjà beaucoup progressé sur la vie en collectivité.

2018-09-07b_après_ecole

après l’école

Et le bilan lessive de cette première semaine : compter 2 à 4 pantalons/ jour, autant de slip, 2 voir 3 pulls … autant vous dire que la machine ne chôme pas pour réussir à tenir le nombre de change dans le cartable (j’en prévois deux par matinée)