Comment savoir … #1

… s’il est prêt pour le pot ?

 

Sur internet, il est dit que la propreté s’acquiert entre 18 et 36 mois et que l’enfant est prêt lorsqu’il monte et descend les escaliers debout. Or, FeuFolet monte et descend déjà les escalier debout seul, en se tenant à la rampe, depuis quelques semaines. Est-ce que ça compte?

 

De la même manière, il me fait très fréquement pipi sur le tapis de la salle de bain en entandant l’eau couler (#IlNeFallaitPasEnleverLaCoucheTropTôt). Que faire? Enlever la couche une fois dans la baignoire ou lui proposer le pot? Mais il n’a pas encore 18 mois …

 

Au début, je pensais attendre cet été, option fesse à l’air … mais c’est le moment où son petit frère va pointé le bout de son nez, donc ça me semble une mauvaise idée …

Alors, j’hésite sur la marche à suivre …

 

Je me suis procurer le pot évolutif Bellemont et je lui ai montrer comment s’asseoir de dessus. Clairement, la première fois, il m’a regardé l’air de dire « c’est quoi encore ce truc« , donc je n’ai pas insisté.

Et maintenant que faire? Le ranger complètement et attendre deux mois? Le laisser dans les toilettes pour qu’il le voie quand j’y vais (oui, je n’ai plus aucune intimité)? Lui laisser à disposition dans sa chambre pour qu’il se familiarise avec?

Et vous, vous ferier quoi? Vous avez commencer quand/comment la propreté?

Les couches lavables et moi …

À mon grand désespoir, je n’arrive pas à passer aux couches lavables … pour l’instant, j’utilise des couches jetables bio …

 

Pourtant, je suis globalement convaincu de l’intérêt écologique et financier d’un produit qui ce n’est pas beaucoup plus contraignant. Mais rien, à faire : au début, il me semblait si petit que je n’ai pas osé me lancer.

Puis quand j’ai voulu faire la transition, j’ai galéré avec le choix des modèles … TE1, TE2, TE3 (comprendre Tout En 1/2/3), couche + sur couche, lange, ect. J’ai voulu faire fonctionner le commerce local (autant faire les choses jusqu’au bout) qui eux, ne jure que par couche + surcouche … une cata chez nous : un popotin énorme, des fesses tout iritée, des couches qui débordent, ect. Bref, j’ai laissé tomber une première fois.

 

Mais, je suis obstinée, alors je me suis plus renseigné sur les TE1, TE2, TE3, j’en ai acheté quelques une d’occasion pour voir ce qui sembler nous convenir le mieux niveau organisation. Personnelement, jai une préférence pour les TE2 et TE3.

Resté à trouver des modèles adaptées à FeuFolet pour éviter les fuites. J’ai profité de ventes privées pour commander différents modèles. Mais nouvel échec, des fesses tout iritées par l’urine, même en le changeant plus souvent :-s.

Alors, j’ai chercher des solutions, ajoutés des inserts et des voiles en polaire. Léger mieux au niveau des fuites, mais avec FeuFolet qui sortait les pré-molaires, un catastrophe au niveau de son petit fessier … avec jusque des marques de « brûlure » sur la cuisse :-s

 

Depuis, j’ai souvant voulu reéssayer, mais j’ai préféré différé le temps d’en terminée avec la poussée dentaire. Et je me suis à nouveau lancé en début de semaine : nouvel échec, en même pas deux heures, une belle fuite -malgré de multiple vérification que tout est à sa place – et déjà des marques d’iritations sur ses cuissots …

S’il y a parmi vous des utilisatrices de couches lavables, des conseils?

Ses attitudes qui me font craquer !

Si en ce moment tout n’est pas toujours facile avec FeuFolet, il est aussi en train de faire un bon dans son développement. Et dans ce bon, il y a quelques attitudes qui me font littéralement craquer de mignonitude :

  • Quand il gazouille dans son lit le matin avant de nous apeller (et ce serait encore mieux s’il disait à nouveau « papaaa, mamaaan » plutôt que de se mettre à crier …)
  • Quand il fait des bisous jeté au Breton qui part travailler
  • Sa manière de pencher la tête avec un sourire coquin quand il fait une bêtise et qu’on le voit
  • Sa manière de se tenir parfois, désinvolte, les jambes croisées et le dos appuyé contre un mur/le canapé/sa mère
  • Quand il se met à 4 pattes pour que je lui cours après en grognant et que ça se termine en guili
  • Le voir comprendre de plus en plus de chose et agir en conséquence (ranger quelques affaires, monter devant la salle de bain quand je lui parle du bain, ect.)
  • Quand il prend un livre (à lui ou à moi) et qu’il va, très concentré, s’asseoir sur son pouf pour tourner les pages
  • Quand il vient me cherche pour qu’on regarde/lise un livre ensemble
  • Quand il tourne sur lui même et se dandine parce qu’il y a de la musique
  • Sa manière de marcher à reculons pour s’asseoir sur sa petite chaise
  • Sa manière de marcher les mains croisées dans le dos comme s’il réfléchissait à quelques choses de très important (peut-être que c’est le cas, mais il ne nous en parle pas 😉 )
  • Quand il se précipite dans les bras de son papa qui rentre
  • Sa manière de nous faire comprendre qu’il est fatigué en faisant au revoir de la main avant de se diriger vers l’escalier (même technique pour mettre sa mère hors de sa chambre pendant l’histoire XD)

 

Bref, en ce moment, je suis complètement gaga de mon fils ^^. Et je me dit qu’il faut profiter de ses moments de félicités pour les resortir plus tard quand les choses seront plus dur.

Sa première valise !

Ce week-end nous partions passé quelques jours au bord de la mer avec d’autres couples d’amis et leurs jeunes enfants.

J’ai beau adoré mon sac à langé de voyage, depuis que FeuFolet a un an, il est de plus en plus limite pour réussir à caser deux jours de vêtements, couches et bouffes … J’ai donc décidé d’étrenner ce week-end, le cadeau de naissance un peu en retard de mes cousins allemans : la valise pour enfant Trunki !

tipu_mk5_front_lr

Et je dois dire qu’elle a eu beaucoup de succès :

  • pour moi : une grande capacité qui m’a permis sans problème de mettre l’équivalent de trois jours de change (on ne sait jamais) d’un coté et quelques jouets pour FeuFolet de l’autre.
  • pour mon mari, qui a vu disparaître le sac informe de jouets à caser dans le coffre au profit d’une valise presque carré
  • pour FeuFolet qui adore la tirer et grimper dessus. Quand il sera plus grand, il pourra se tenir aux cornes à l’avant pour se faire tirer en cas de fatigue sur le trajet, par exemple dans un aéroport ou une gare.
  • par les autres enfants présents qui ont aussi été fascinés par ce nouvel objet.

 

Bon, par contre un week-end 8 adultes et 4 enfants en bas-âge, c’est sport !!!

Mais j’ai pu voir que FeuFolet est très doux avec les plus petits. Il était très intéressé par le bébé de 6 semaines à qui il apportait des peluches et caressé délicatemet le haut de la tête. Pour ce qui est du petit copain du même âge, autant ils sont très fort pour faire des bêtise ensemble (vider les placards, jouer avec les balais, …) autant pour le reste, soit ça joue côte à côte, soit ça lorgne sur le jouet du voisin … même si dans l’ensemble, ça s’est bien passé.

La moitier de ses quenotes …

Depuis quelques jours, FeuFolet possède la moitier de sa dentition de lait et même plus, puisqu’il a choisi de nous sortir trois premières pré-molaires au cours des dernières semaines.

Et je confirme, ça n’a pas l’air d’être une mince affaire !! Pour le première, il bavait vraiment beaucoup et été grognon puissance 10 … et moi, je ne comprenais pas, j’avais beau regarder ses incivices, je ne voyais rien venir … C’est la nénène qui nous l’a signalé … -_-.

Son nouveau truc pour se soulager, outre sa très chère tétine que j’essaye de limiter, c’est de mordre dans une éponge mouillée … j’ai du planqué toutes les éponges de vaisselle et autres, et placer quelques éponge neuve à des endroits judicieux ! Oui, parce que en plus, ce petit malin utilise son petit tabouret IKEA pour accèder aux objets posés sur le plan de travail dans la cuisine.

 

Bon, le point positif avec FeuFolet, c’est qu’il râle autant que son père en journée, par contre nous n’avons aucune nuit pourrie à déplorer.

20 SA …

Ça y est, depuisce week-end, j’ai déjà fait la moitier de ma grossesse ! Ça mérite bien un petit bilan :

 

 

  • Le premier trimestre :
    • Les petits maux de la grossesse m’ont semblait beaucoup plus intense : une grosse fatigue, pas mal de nausée les premiers mois, une sciatique périodique, …
    • Avec la fatigue, mon système immunitaire était faiblard et l’hivers, ça ne pardonne pas.
    • Jai eu du mal à investir cette deuxième grosse : entre un aîné d’à peine plus d’un an et les travaux dans la maison, j’ai clairement la tête ailleurs.
  • Le deuxième trimestres:
    • J’attends toujours le regain d’énergie du deuxième trimestre … même si ça va mieux qu’au début, je me fatigue encore vite … autant dire que les travaux avancent à vitesse d’escargot … à moins que ce ne soit ma frénésie de travaux qui me fatigue!
    • nous avons pu découvrir le sexe de mon deuxième colloc’ et même si ce n’est pas exactement ce que nous espérions, nous commençont à nous faire à l’idée d’accueillir un deuxième petit mec et espérons qu’ils seront bien complice.
    • J’ai commencé à sentire le bébé bouger et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas moins tonique que son frère. À l’échographie, tout va bien et c’est lui aussi un tétu qui ne voulais pas nous montrer ce qu’on voulait (voir les mains s’ouvrir pour vérifier le tonus musculaire)
    • Mon ventre a grossi d’un coup … et je pensais qu’il n’était pas très gros … après comparaison avec mon ventre au même stade pour FeuFolet, hum …

 

J’ai pourtant la chance de n’être qu’à +2,5kg sur cette première moitier de grossesse, contre 4kg pour FeuFolet.

 

La liste – bilan janvier/février

Suite à l’article de mumpascap à propos de Sarah and co, et parce que j’adore aussi les listes – j’en ai plein des to do list, pour la journée, la semaine, le mois, les valises, etc – je’ai eu envie de les suivre dans leur challenge !

Ce challenge, il consiste à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2015 à septembre 2016. Et ben, finalement, 50, c’est pas si facile que ça!

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

Écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda (presque)
Rencontrer les artisans en prévision des gros travaux
Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet
M’inscrire à l’escrime historique
Reprendre de bonnes habitudes alimentaires (presque)
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
Faire faire les travaux de la cuisine et de la salle de bain
Finir l’album photo 2013-2014
Avoir les résultats du concours de la Fonction Publique Territoriale (mais bon, y’aurais p’tet mieux valu pas les voir)

Aller au mariage du parrain de FeuFolet
Fêter les 1 an de FeuFolet
– Finir les travaux du salon (presque terminé)
Re-peindre la chambre de FeuFolet
Faire la déco de la chambre
– Me remettre au tricot et au crochet
Acheter des shampoing solide bio (the test pour cette année)
– Faire notre album photo de mariage (en cours)
– Partager sur mon blog
Faire un sapin pour Noël (échec, le salon était trop en travaux, à faire l’année prochaine)

Aller au ski
Récupérer une machine à coudre (échec, mes parents l’ont oublié … pas sûr qu’on descende de si tôt)
– Débuter à la couture
Trouver une paire de chaussure pour l’hiver
– Trier les photos de 2015
– Faire mes goûter maisons
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Récupérer des meubles bébés chez mes parents
– Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
– Aller à la bébé-o-thèque

Acheter un Mid-Taï ling ling d’amour
– Continuer à porter FeuFolet
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
Aller voir une amie en Ecosse <-> remplacer par réussir à faire venir des amis russes pour les 30 ans du Breton
– Isoler le grenier
– Faire une séance photo grossesse
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
– Pendre la crémaillère
– Fêter les 30 ans du Breton

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Aller au cinéma de temps en temps
– Prendre des vacances en famille
– Utiliser mes miles pour partir en voyage
– Re-faire l’électricité dans une autre chambre d’enfant
– Finir de trier les cartons du déménagement
– Avoir une maison fonctionnelle à défaut de rangée
– Avoir un deuxième bébé
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

On peut facilement trouver des souhaits plus ou moins simple à réaliser et mélanger les gros challenges au petits plaisirs simples de la vie.

Le temps d’un week-end …

Entre le développement de la marche et la prise de conscience de la grossesse par FeuFolet, nous sommes de nouveau dans une période d’angoisse de la séparation à la maison …

 

Impossible pour moi de monter rapidement à l’étage ou de fermer une porte brièvement sans déclencher une crise de larme digne d’une troisième guerre mondiale …De même, s’il adore partir avec sa nénène, le fait que ce soit moi qui le dépose puis parte ensuite provoque un gros chagrin.

Alors, je ne vous raconte pas mon appréhension quant à le laisser deux jours (même pas 36h en réalité) seul chez ses grands parents. D’autant plus que si ce n’est pas la première fois qu’on le laisse à leur bon soin, ça n’a jamais été dans un contexte d’angoisse de la séparation …

 

En effet, très en avance sur le calendrier (et ce afin de coller au date de la tournée et de rester dans mon deuxième trimestre), mes parents nous ont offerts des places pour aller voir la comédie musicale Cats (comédie que je désirais ardemment voir il y a dix ans à New York … et qui a été arrêtée quelques semaines avant notre venu 😥 )

 

Pour simplifier la séparation (et notre trajet sur Paris), nous avons choisi d’arriver chez mes beaux parents la veille au soir, afin de passer une nuit avec FeuFolet sur place.

Le matin même, ça commence mal : nous avons le droit à une belle crise juste le temps que je monte chercher la valise … Et puis finalement, même si FeuFolet fit mine de nous accompagner jusqu’à la porte, il nous fait un au revoir de la main et chouinera à peine au moment de notre départ !!!

Il paraît qu’en suite, il a été adorable tout le week-end. Juste un peu récalcitrant au moment du coucher, d’ici à ce que nous rentrions le soir même.

 

Le lendemain, j’avais hâte d’arriver (ben oui, pour maman aussi c’est dur de couper le cordon, j’ai fait appeler trois fois mon mari au cours du week-end). Coup de chance (ou bonne estimation du grand père), il est en train de rentré de la boulangerie quand nous débouchons dans la rue. Nous avons alors droit à un grand sourire et des « coucou » de la main … pour être mieux snober ensuite par notre petit, quand même un peu vexé de notre escapade.

Finalement, FeuFolet va bouder une dizaine de minute avant de venir me faire un câlin … et ne plus vouloir me quitter par la suite. Impossible de le mettre à la sieste alors qu’il tombe de fatigue … il finira par s’endormir sur mon épaule sur sa chaise haute. On lui descendra un matelas pour qu’il pousuive sa sieste dans la salle à manger.

 

Le retour en voiture aura aussi été un petit peu dur, de même que le coucher le dimanche soir … Mais finalement, dès hier matin, il est reparti avec sa nénène tout sourire 😉

Bref, ce week-end s’est très bien passé pour tout le monde et j’espère que cette brève séparation aura permis à FeuFolet de commencer à appréhender le concept du « on revient »

Et vous, comment ça se passe quand vous les laisser?