La liste – Bilan Mai

Suite à l’article de mumpascap à propos de Sarah and co, et parce que j’adore aussi les listes – j’en ai plein des to do list, pour la journée, la semaine, le mois, les valises, etc – je’ai eu envie de les suivre dans leur challenge !

Ce challenge, il consiste à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2015 à septembre 2016. Et ben, finalement, 50, c’est pas si facile que ça!

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

Écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda (presque)
Rencontrer les artisans en prévision des gros travaux
Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet
M’inscrire à l’escrime historique
Reprendre de bonnes habitudes alimentaires (presque)
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
Faire faire les travaux de la cuisine et de la salle de bain
Finir l’album photo 2013-2014
Avoir les résultats du concours de la Fonction Publique Territoriale (mais bon, y’aurais p’tet mieux valu pas les voir)

Aller au mariage du parrain de FeuFolet
Fêter les 1 an de FeuFolet
– Finir les travaux du salon (presque terminé)
Re-peindre la chambre de FeuFolet
Faire la déco de la chambre
– Me remettre au tricot et au crochet
Acheter des shampoing solide bio (the test pour cette année)
Faire notre album photo de mariage (en attente de réception)
– Partager sur mon blog
Faire un sapin pour Noël (échec, le salon était trop en travaux, à faire l’année prochaine)

Aller au ski
Récupérer une machine à coudre (échec, mes parents l’ont oublié … pas sûr qu’on descende de si tôt)
– Débuter à la couture
Trouver une paire de chaussure pour l’hiver
– Trier les photos de 2015
– Faire mes goûter maisons
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Récupérer des meubles bébés chez mes parents
– Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
– Aller à la bébé-o-thèque

Acheter un Mid-Taï ling ling d’amour
– Continuer à porter FeuFolet
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
Aller voir une amie en Ecosse <-> remplacer par réussir à faire venir des amis russes pour les 30 ans du Breton (raté, des soucis familiaux reporte leur projet de séjour)
– Isoler le grenier
– Faire une séance photo grossesse
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
Pendre la crémaillère
Fêter les 30 ans du Breton

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Aller au cinéma de temps en temps
– Prendre des vacances en famille
– Utiliser mes miles pour partir en voyage
Re-faire l’électricité dans une autre chambre d’enfant
– Finir de trier les cartons du déménagement
– Avoir une maison fonctionnelle à défaut de rangée
– Avoir un deuxième bébé
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

On peut facilement trouver des souhaits plus ou moins simple à réaliser et mélanger les gros challenges au petits plaisirs simples de la vie.

Réduisons nos déchets …

En ce moment, on voit fleurir sur pas mal de blog des articles sur la réduction des déchets et la tendance #zérodechet !

Et j’avoue, c’est très tentant !!! D’ailleurs, depuis que nous avons déménagé, c’est un peu mon idéal : réussir à avoir une maison cosy mais sans supperflut, des pièces agréables à vivre qui respire, avoir une démarche éco-responsable que ce soit dans nos placard, notre alimentation ou nos achats …

 

Coté alimentation :

J’ai entrepris de réduire notre consommation de viande même si la pilule a un peu de mal à passer auprès du Breton … (et mon dieu, je vais avoir deux fils pour soutenir leur père). J’essaye au maximum de cuisiner des légumes de saison du maraîcher bio local (dommage qu’il ne fasse pas de fruit) et d’acheter ma viande et mon poisson dans les commerces de proximité.

 

Pas de biocoop proche de chez moi, hein, j’habite à la campagne! Mais depuis quelques semaines, LE super-marché du village propose des sacs en papier aux rayons fruits et légume !!! Il y a aussi un petit rayon de vrac qui a un inconvénient, la plupart des produits proposés sont du bio au de gamme coûtant 2 à 3 fois le prix des même denrées « traditionnelles ».

Toutefois, j’aimerais vraiment avancer encore vers le zéro déchet, en prénant les denrées accessibles en vrac. Mais ça demande aussi de revoir toute son organisation : il me faudrait des bocaux en verre pour conserver les aliments. J’en avais trouvé des supers sur internet, de base carré, en 10 x 10 et relativement haut pour mettre dans mon étagère coulissante, mais ils ne les font plus :-S. Si quelqu’un sait où je pourrais me procurer ce genre de bocaux?

De même, j’aimerais remplacer les sacs en papier par des sacs en toile ou en tissus réutilisable, même si finalement on paye le prix de son sac en caisse. J’ai vu des tutos pour en coudre soit-même dans des vêtements pour bébé usé, mais j’hésite … est-ce faisable à la main? Ne serait-ce pas plus pratique d’avoir quelques sac à lien coulissant plutôt?

Il faudrait aussi que je me procure quelques boites de conservation en verre à glisser dans mon sac de course pour la viande et le poisson. Et un sac en tissus pour le pain.

 

Bref, ça fait encore beaucoup de choses à changer progressivement. Et il y a l’appréhension du regard des gens, je suis quand même la femme du médecin dans un gros bourg de campagne où tout le monde se connaît … est-ce que ça ne va pas jaser, si je me balade avec mes boites et mes sacs pour réduire ma consommation de déchets inutiles?

le miracle du langage positif

Quand on suit un peu les tendances en matière d’éducation bienveillante, on entend souvent parler de langage positif. Le principe est simple, il part du principe que le cerveau comprend mieux les messages affirmatifs :

  • dire aux enfants plutôt ce que l’on attends d’eux que ce qu’il ne faut pas faire (au lieu de dire « ne tape pas », dire « essaie d’être plus délicat »)
  • parler à la première personne pour ne plus juger la personne au lieu de l’action (au lieu de dire « tu es méchant », dire « je n’aime pas quand tu fais ça »)

Le plus amusant, c’est que lors de notre préparation au mariage, le prêtre nous avait conseillé de lire les 5 langages de l’amour qui reprends quasiment les mêmes principes dans la communication au sein du couple.

 

J’essaye donc au maximum de les appliquer au quotidien avec FeuFolet, même si ce n’est pas toujours facile de changer ses habitudes, et de valoriser les comportements qui nous font plaisir.

Ce qu’il y a d’incroyables dans ce mode de communication, c’est qu’il est communicatif !! Le Breton n’est pas très versé éducation bienveillante et encore moins à lire des ouvrages de pédagogies (il n’a d’ailleurs pas lu « les 5 langages de l’amour, mon mari est un cas désespéré en matière de lecture « psychologique ») … pourtant, de plus en plus souvent, je le surprend à employer les mêmes tournures de phrase que moi, ce qui me fait très plaisir ^^.

Bon, le revers de la médaille, c’est que comme, c’est relativement inconscient de sa part, dès que quelques choses le tracasse ou qu’il dort mal (ce qui malheureusement arrive trop souvent, fichu insomniaque), le naturel revient au galop et il perd toute patience, cri tout de suite et à la tape sur la main facile au prétexte qu’on lui a déjà dit les choses la veille … Quand on sait que j’ai parfois moi-même du mal à retenir une consigne du jour au lendemain et qu’il faut que je lui répète certaines choses 4 à 5 fois par jour pendant plus jour pour qu’il obtempère, c’est l’hôpital qui se fout de la charité …

 

Mais, je vais continuer dans ma lancer, en espérant que ça ne se complique pas trop avec deux en bas âge, et faire du travail de fond en sous-marin sur le Breton 😉

Enlever les barreaux du lit – première étape

Vendredi dernier, pour les 18 mois de FeuFolet, nous avons sauté le pas et enlever un des coté deson lit bébé.

 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce changement a été accueilli avec beaucoup de bonheur par FeuFolet qui a été une vrai puce toute la soirée … 20h30, Il fait mine de demander à se coucher, je lance le rituel.

La tentation est trop forte, à peine ais-je fermé la porte de sa chambre que j’entend bien que ça joue au lieu de dormir … je le laisse faire, on verra comment ça se passe.

 

21h, FeuFolet pleure à la porte (fermée) de sa chambre. Je montes lui dire qu’il est l’heure de dormir, le recouche et reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, comme au début, ce qui prend 5 minutes, plus les 5 minutes de contrôle réglementaire.

22h30, je montes me coucher. Petit contrôle de la chambre de FeuFolet … ce dernier à les fesses dans le vide, mais dort toujours. Je le remet dans son lit sans le réveiller. À priori, la nuit semble bien partie …

 

Minuit, première chute avec réveille … S’en suivra des pleures toutes les 2h …

Le problème, c’est que comme c’est aussi la nuit où FeuFolet se décide à nous faire un petit pic de fièvre, dur de dire, s’il est tombé ou s’il est sorti du lit pout venir me trouver, trouver une porte close …

 

Vient ensuite le teste de la sieste : 14h, je met FeuFolet dans son lit avec un livre pour un temps calme … mouais, ce dernier s’empresse de jouer à nouveau dans sa chambre pendant 1h30.

15h30, il m’appelle, je sens bien qu’il est fatigué, mais impossible de le mettre au lit, il hurle … Il finira par sombrer dans mes bras vers 18h après une après-midi éprouvante …

 

Première nuit/journée en demi-teinte … Clairement, mentalement FeuFolet et prêt et ravi d’avoir un « lit de grand », mais physiquement, ce n’est pas encore ça … Il tombe encore beaucoup, je me suis donc mis en quête d’une barrière de protection adaptée. Au vu des prix, son papa a prévu de lui en bricolé une.

Sauf que nous n’avons pas trouvé ce qu’il lui fallait au magasin de bricolage proche de chez nous et qu’il faut attendre deux semaines avant que nous ayons l’occasion d’aller dans une plus grande ville …

 

En attendant, vu que FeuFolet était encore un peu patraque, j’ai joué d’abord au lit musical : ouvert en journée, basculé contre le mur en fermer pour la sieste et la nuit.

Puis, depuis n’y tenant plus, j’ai bricoler une barrière temporaire en blocant un gros coussin de canapé contre l’avant du lit. Pour l’instant ça marche, FeuFolet demande à aller se coucher vers 20h30, en réalité joue seul dans sa chambre à la lumière de sa veilleuse et se remet au lit seul quand il est fatigué !!

Bon, par contre,le matin, son réveil-veilleuse ne fait pas assez de lumière donc il m’apelle à 7h au lieu de jouer tranquillement jusqu’à 7h30 … Je repéré une veilleuse/lampe de chevet dragon qui me fait de l’oeil, j’espère qu’elle s’allume facilement pour un enfant …

p_1144_supp_2_160322140303

 

Et pour les siestes, même si ce sagripant en profite pour jouer dans la pénombre, il semblerait qu’il finisse tout de même pas regagner son lit et se reposer un peu.

 

 

Liste de Vie

Depuis quelques jours, un grand mouvement de solidarité bloguesque se crée pour soutenir une maman blogueuse, du blog Mums-But-Twins,  dans sa lutte qui la maladie qui menace à nouveau de la séparer de sa famille.

En hommage pour elle, sur une idée de Zozo Mum, voici ma petite contribution, ma liste de vie, ma bucket list, la liste des choses, plus ou moins importantes, que je souhaiterais faire avant de mourir :

  • continuer à noter chaque soir mes petits bonheur du jour
  • finir les travaux dans notre maison
  • remplir les chambres d’enfants
  • les regarder chaque jour grandir et devenir des adultes épanouies et responsables
  • sauter le pas de me faire tatouer
  • choisir des produits naturels pour améliorer la qualité de vie de mes enfants
  • rester amoureuse de mon homme et lui dire de temps en temps
  • voyager en amoureux et en famille, leur faire découvrir le monde et les îles où j’ai grandit
  • faire chaque année un album photo souvenir
  • assister aux mariages de mes enfants et connaître leurs enfants

 

« Le bonheur n’est pas le but, mais le moyen de la vie. »

Paul CLAUDEL

18 mois

Déjà 1 an et demi, 10kg350 et 81cm

MOTRICITE

FeuFolet est toujours un bon marcheur et même un sacré alpiniste : rien ne lui fait peur, ni les chaises, ni les escabeaux … Et de fait, rien n’est vraiment à l’abri de ses petits mains si ce n’est pas ranger DANS un meuble.

 

Selon son envis et la tailles des marches, il est même capable de les monter et de les descendre seul sans appuye.

Concernant l’habillage et le déshabillage, l’attrait de la nouveauté à perdu de son interêt  et il est un peu plus difficile de la faire participer : c’est tellement plus drôle de courir cul nu dans la maison … Enfin, il reste à peu près conciliant et pour peu qu’on répète plusiseurs fois la consigne, il sait même metre son linge au sale.

LANGUAGE

On en est toujours au balbutiement … En dehors de « maman » et un peu « papa », les mots restent rares. Il semblerait qu’il dise « non », « oui » et « donne » chez la nounou, et « ninin » pour tétine.

Chez nous, la communication reste principalement non verbal : non de la tête, doigt pointé, ect. Bon, en cherchant bien il y a quelques mots, souvent hors contexte, « caca », « coucou », « bébé » et quelques aproximation audible avec la foie « agad » pour regarde, « ya » pour chat, ect.

 

RELATION

Même si FeuFolet reste encore un p’tit gars à sa maman, il commence à se détaché de plus en plus, surtout quand il y a du monde. Après un petit temps de latence, il est très à l’aise et fait sa vie sans être intimidé plus que ça, même s’il y a de nombreux adultes dans la pièce.

Pour ce qui est de se taper la tête au sol quand il est contrarié, ça lui a passé, aussi soudainement que s’était apparu.

C’est un petit garçon fort charmeur qui est tout le temps en train de faire des coucous et des sourirs aux gens dans la rue, succes garanti. Et pour l’instant, il ne rechigne pas à faire un geste de la main quand on lui demande de dire « au revoir »

 

ALIMENTATION

Hum … ça n’a pa beaucoup changé : il mange bien et globalement de tout – même s’il a une forte appétance pour la viande – et ce coup-ci sa prise de poids est considérée comme bonne même s’il reste un poid plume.

Il mange quasiment tous ses repas seul, avec les mains ou les couverts. Par contre, la cuillère ne sais pas encore arriver jusqu’à la bouche sans se retourner … ce qui est parfois un carnage avec certains plats un peu liquide … d’autant plus que FeuFolet ne connait pas vraiment la modération quand il s’agit de la remplir … -_-

 

SOMMEIL

Un problème de volet a révélé que si il n’y avait aucun soucis d’endormissement, ni de sommeil dans SA chambre, il n’en était pas de même pour le reste. Nous savions qu’en cas de nuits à l’exterieur, il fallait qu’il soit dans notre chambre pour dormir, mais c’est aussi le cas à la maison, impossible de la faire dormir seul dans la chambre d’amis …

 

JEUX

Les jeux d’exterieur ont toujours la préference de FeuFolet qui se régale avec l’arrivé des beaux jours et la possibilité de laisser la porte arrière ouverte toute la journée.Je pense qu’il aurait adoré avoir une draisienne pour cet été ais ça va être encore juste niveau taille :-S

Sinon, il aime bien trier et transvaser les choses, rien ne l’interesse plus que de ranger des oeufs kinder dans une boite, remplir sa bouteille de pompon ou passer des cottons tige dans un bocal à épice. Il est aussi très interessé par les imagiers qu’il m’apporte souvent pour que le lui lise les mot et les puzzles.

Les jeux d’imitations ont également un franc succes et l’arrivé d’une cuisine pour enfant dans notre cuisine a connu un accueil plus qu’enthousiaste.

#ProjetTravaux : La cuisine

Comme je vous le disais régulièrement, à l’occasion des 30 ans du Breton, nous avons donné un gros coup de collier pour finir les travaux dans les pièces commencées. Et puisque ça m’a été demandé, je commence avec la cuisine :

 

Je vous met tout de suite une photo après avoir cassé la cloison pour réunir deux pièces en une afin d’avoir les mêmes volumes.

avant/après :

2016-05-17b_avant_apres

Après avoir tanné l’agent immobilier comme quoi nous voulions une cuisine fermée, nous avons réuni deux pièces en une pour créer deux zones :

  • la zone de cuisine à proprement parlé, avec (mon caprice à moi) une colonne garde manger. Les aliments y sont globalement rangé par type avec un casier enfant à porté des petites mains. Une zone de cuisson et un plan de travail avec deux grands placards traversant créant un bar.
  • la zone de repas. Un jour, nous aurons de vrai chaises assorties pour tout le monde … Sur la photo, ça ne se voit pas, mais nous avons un plafond à deux niveaux avec un éclairage indirecte led multicolore (caprice du Breton)

2016-05-17g_coin_repas

Nos points capitaux pour cette cuisine était un maximum de rangement et de plan de travail dans la zone impartie, un entretien facile, de la clarté et un ensemble moderne qui se fonde avec la cheminée déjà présente. Nous avons donc d’abord chercher le plan stratifié qui irait le mieux avec cette dernière, puis la couleur des placard et enfin les carreaux.

 

Et depuis ce week-end la fameuse cuisine pour enfant IKEA est venue se fondre dans le décor. Je suis ravie d’avoir enfin pu la trouver d’occasion, FeuFolet adore avoir enfin des placards qu’il peut ouvrir comme il veut.

 

Un peu de bienveillance …

… pour moi aussi !!!

 

En ce moment, je ne sais pas si c’est la fatigue ou les hormones, mais je suis de plus en plus suceptible face aux critiques … Et après avoir eu mon lot de critiques concernant ma gestion de ma grossesse, j’en ai aussi eu pas mal ces derniers temps sur l’éducation que je donne à FeuFolet.

Je me place plutôt dans la mouvance bienveillante, sans en être non plus la plus extrême, puisqu’il nous arrive à de rare occasion de lui donner quelques petites tapes sur la main quand vraiment il y a danger : les prises, les couteaux, les outils de chantier … ou s’approcher du matériel électronique de papa (c’est sacré même maman n’a pas le droit d’y toucher).

 

Et parfois, il m’arrive d’être choquée par les pratiques éducatives que je peux voir autour de moi, mais depuis que je suis maman, j’essaye aussi d’appliquer la bienveillance à mon entourage et donc ne pas critiquer la gestion d’autrui sur sa propre famille ! (Au pire, si vraiment ça me démange, je le dit mezzo vosso au Breton ou lors de nos débrieffing en voiture … va falloir qu’on soit vigileant quand le gnome sera capable de rapporter nos propos … ‘-_-)

 

Donc, j’aimerais bien que le monde ai l’obligeance de faire de même avec moi …

Parce qu’elle m’horripile la nana qui à repris mon poste saisonnier de l’an dernier, pour cause d’accouchement en Juillet, et qui me dit : « non, mais ne cherche pas de travaille, profite plutôt de tes enfants quand ils sont petits » (sous entendu, moi, ma fille elle a 8 ans et je me le garderais bien ce poste)

La voisine qui t’explique que la tétine, c’est le mal … oui, moi aussi je n’en voulais pas, mais bon, après 6 mois sans dormir, c’est qu’il en avait besoin et quand il l’a réclame expressement, je ne vais pas le laisser pleurer des heures … donc si la diversion ne fonctionne pas, ben je lui donne, j’expliquais d’ailleurs mon dilemne de la tétine … !

 

Ne parlons pas des amis – jeunes parents aussi – qui n’ont pas les mêmes valeurs éducatives et qui te reproche à gogo tout ce que tu fais … il n’y a qu’un pas pour me traiter de laxiste … Donc oui, dans l’ensemble, tant qu’il n’y a pas de danger ou de nuisance pour lui ou pour autrui, FeuFolet a le droit de tout « faire » et expérimenter !!!

Oui, il mange parfois avec les mains, mais il sait aussi manger avec des couverts, oui, il peut manger son yaourt puis retourner sur ses légumes, mais au moins, il mange et il gère vachement bien les morceaux !!! Et s’il a envie de tremper sa galette de pomme de terre dans son verre d’eau, c’est lui qui voit tant qu’il ne me propose pas de goûter !!!

Oui, pendant 6 mois, on en a ch**r à le bercer toute la nuit (ou presque) pour ne pas (trop) le laisser pleurer, mais aujourd’hui, il nous fait des nuit de 11h et des siestes de 2/3h que ses même parents, partisants du laissé pleurer, nous envie !!!

Ces mêmes parents que, moi, je trouve trop sévère avec leurs enfants et qui sont étonnés de voir FeuFolet si câlin et si conciliant pour le portage !!! Ben oui, mais il sait que nous avons toujours répondu à ses besoins et que même à 18 mois s’il envie d’être porté et ben je le porterais !!!! Et j’ai même investi pour pouvoir faire du portage double au besoin !

 

N’empêche, que peut-être que FeuFolet a beaucoup de liberté, peut-être un tout petit poil trop selon son papa (on voit que c’est pas lui qui le gère h24 à la maison et qui doit choisir les « combats »), mais il y a quelques semaines, nous animions une formation pour une association où nous sommes bénévoles : trois jours de conférences, de temps de travail en groupe, une centaine de personnes dans un environnement qui ne lui ai pas familier … ben on a eu que des compliments sur sa tenue ces trois jours (qui furent éreintant pour maman, parce que les gens ne se rendent pas compte du travail d’accompagnement que c’est la bienveillance avec un enfant de 18 mois XD)

 

Et vous, la bienveillance? Vous avez des remarques de votre entourage à ce sujet?

 

La liste – bilan Mars/Avril

Suite à l’article de mumpascap à propos de Sarah and co, et parce que j’adore aussi les listes – j’en ai plein des to do list, pour la journée, la semaine, le mois, les valises, etc – je’ai eu envie de les suivre dans leur challenge !

Ce challenge, il consiste à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2015 à septembre 2016. Et ben, finalement, 50, c’est pas si facile que ça!

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

Écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda (presque)
Rencontrer les artisans en prévision des gros travaux
Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet
M’inscrire à l’escrime historique
Reprendre de bonnes habitudes alimentaires (presque)
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
Faire faire les travaux de la cuisine et de la salle de bain
Finir l’album photo 2013-2014
Avoir les résultats du concours de la Fonction Publique Territoriale (mais bon, y’aurais p’tet mieux valu pas les voir)

Aller au mariage du parrain de FeuFolet
Fêter les 1 an de FeuFolet
– Finir les travaux du salon (presque terminé)
Re-peindre la chambre de FeuFolet
Faire la déco de la chambre
– Me remettre au tricot et au crochet
Acheter des shampoing solide bio (the test pour cette année)
Faire notre album photo de mariage (en attente de réception)
– Partager sur mon blog
Faire un sapin pour Noël (échec, le salon était trop en travaux, à faire l’année prochaine)

Aller au ski
Récupérer une machine à coudre (échec, mes parents l’ont oublié … pas sûr qu’on descende de si tôt)
– Débuter à la couture
Trouver une paire de chaussure pour l’hiver
– Trier les photos de 2015
– Faire mes goûter maisons
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Récupérer des meubles bébés chez mes parents
– Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
– Aller à la bébé-o-thèque

Acheter un Mid-Taï ling ling d’amour
– Continuer à porter FeuFolet
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
Aller voir une amie en Ecosse <-> remplacer par réussir à faire venir des amis russes pour les 30 ans du Breton (raté, des soucis familiaux reporte leur projet de séjour)
– Isoler le grenier
– Faire une séance photo grossesse
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
– Pendre la crémaillère
– Fêter les 30 ans du Breton

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Aller au cinéma de temps en temps
– Prendre des vacances en famille
– Utiliser mes miles pour partir en voyage
– Re-faire l’électricité dans une autre chambre d’enfant
– Finir de trier les cartons du déménagement
– Avoir une maison fonctionnelle à défaut de rangée
– Avoir un deuxième bébé
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

On peut facilement trouver des souhaits plus ou moins simple à réaliser et mélanger les gros challenges au petits plaisirs simples de la vie.