Flux RSS

Leur apprendre la patience …

Publié le

En ce moment, les moments de calme sont rare à la maison. Je ne sais pas trop comment appréhender la frustration d’un petit d’homme de  an qui commence à essayer de marcher, mais ne parle pas (et là, je regrette de ne pas avoir eu le courage d’essayer de signer avec un bébé … si vous avez des idées de méthodes faciles pour s’y mettre avec numéro 2, je suis preneuse).

 

Résultat, j’ai l’impression (probablement un peu exagéré) que FeuFolet passe 50% de son temps d’éveil à pleurer/hurler (il a du coffre ce petit, on va l’inscrire en chorale). Autant vous dire que nos oreilles souffrent.

Il y a deux types de crise :

  • la crise d’immédiateté : FeuFolet se jette en arrière et hurle dès qu’il lui faut attendre un peu la suite de son repas … par exemple le matin, le temps que j’étale une fine couche de confiture sur sa tartine ou au dessert le temps que je lui épluche une clémentine … Mais je ne sais pas comment expliquer la patience à un bébé de 1 an :-s
  • la crise de frustration, quand on lui refuse quelque chose ou encore que l’objet de sa convoitise est hors de porté.

 

L’autre problème, outre la nette souffrance de nos tympants, c’est que le Breton, lui il est pas très patient, ni porté sur la pédagogie et l’éducation bienveillante … En gros, si ça marche tout de suite, il me laisse faire, mais le travaille de plus longue haleine, il connaît pas … Pour lui la réponse aux pleurs, c’est d’isoler FeuFolet dans a chambre pour « qu’il comprenne » …

Pour lui, je lui trop de truc et je ferais mieux d’arrêter d’écouter tous ces charlatants … Autant vous dire que pour l’instant, je n’ai pas encore osé acheter un seul livre sur le sujet … ‘-_-

 

Bref, il faudrait que j’apprenne la patience et à mon mari, et à mon p’tit bout … ben, c’est pas gagné. Si quelqu’un a des idées?

Publicités

À propos de Mam'Weena

Mariée à mon Breton depuis 2013, je suis la jeune maman de FeuFolet depuis Novembre 2014 et de LutinCoquin depuis Juillet 2016

"

  1. Pierre a le meme genre de réactions en ce moment. Pas facile si le papa n´est pas d´accord avec ta facon de les gérer… Nous avons eu une période cris suraigus avec Pierre que le papa ne supportait plus non plus. J´avais attendu un moment favorable (seuls sans bébé) pour en parler avec lui et discuter des solutions que nous pourrions envisager et finalement nous nous étions mis d´accord. Le fait d´acheter des livres peut au contraire vous aider dans la discussion ?
    A part ca je regrette en ce moment aussi beaucoup de ne pas avoir signé car l´absence de langage joue sans doute un role dans cette frustration latente…

    J'aime

    Réponse
    • Une discussion pourait aider … si j’avais des idées à proposer autre que d’attendre que ça passe …
      Si ce n’est pas indiscret, vous avez géré ça comment vous?

      Pour ce qui est de signé, il faudrait que je me renseigne pour voir s’il y existe un bouquin de méthode simple à mettre en place pour le suivant 😉

      J'aime

      Réponse
      • Regarde sur le blog de plume (https://familleplume.wordpress.com/), elle signe avec sa petite et il y a meme un livre sur le sujet à gagner en ce moment !

        Pour les cris (exemple : je ferme la cuvette des WC dans laquelle Pierre s´appretait à plonger les mains – il hurle) ce qui marche avec Pierre c´est de rester calme – je dis fermement un truc du genre : « tu es décu, je comprends, mais cette eau est très sale » – et de le divertir rapidement : changer de pièce, se mettre à chanter une chanson en tapant des mains, lui donner sa sucette… Je sais que ca peut paraitre trop « gentil » car au final l´épisode se termine par quelque chose de positif pour lui mais je pense qu´à son age il ne fait pas expres de faire quelque chose d´interdit et au final grace a ca les crises sont toujours très vite résolues.

        En revanche persévérer dans la situation pour le confronter à notre refus – rester devant la cuvette et regarder s´il réessaie d y plonger – ne sert à rien, il s´excite négativement et est ensuite plus difficile à calmer. Cela est très bien expliqué je trouve dans le livre que j´ai lu (le fameux « on a tout essayé »).

        Mon mari ne supportait pas les cris (Pierre peut avoir une voix très stridente) car il souffre d´acouphene. Alors nous avons décidé qu´en phase à risque (genre le soir vers 18h) il porterait des boules Quies 🙂 . Et sinon plus généralement, que s´il perdait patience, il me refilait le bébé tout simplement !

        Voilà… Mais en tout cas on tatonne tous tu sais et ce n´est sans doute que le début !

        J'aime

      • C’est vrai que j’ai aussi tendance à essayer de le « divertir », mais sans lui donner ce qui pourrait ressembler à une récompense … :-s
        J’ai peur qu’après, il associe crise = tétine, et qu’il en fasse juste pour avoir sa tétine …

        Pour les boules quiès, je lui avait proposer notre casque anti-bruit de chantier, mais je vais peut-être quand meme lui acheter un paquet de boule quiès 😉

        J'aime

  2. Comme le suggérait Franzoesin (oui, je fais l’inverse sur son blog et sur le tien), je pense que la première mesure à prendre, c’est de discuter avec ton mari de l’éducation que vous voulez pour votre enfant. Si pour toi les punitions pour un si petit enfant sont inutiles voire néfastes (moi c’est ce que je pense, mais tout le monde n’est pas obligé d’avoir le même avis :p), je pense que ton mari devrait essayer de comprendre et de te suivre.

    Nous aussi ça nous arrive d’en avoir marre (et je n’ai malheureusement pas de solution miracle à proposer, à part justement… de la patience !), mais quand l’un craque, a priori, il peut refiler le bébé (c’est le cas de le dire) à l’autre, qui est, généralement, dans un état d’énervement un peu moins avancé et aller faire autre chose, ailleurs.

    Je trouve d’ailleurs que quand l’autre est énervé, on devient par contraste, beaucoup plus bienveillant. Ça ne le fait peut-être pas chez tout le monde, mais quand je commence à péter un plomb, mon mari devient tout mielleux avec notre fille, et quand c’est lui qui commence à crier, c’est moi qui ai soudain très envie de consoler Choupie. On essaie d’être une équipe.

    Je pense aussi qu’en tant que parent, il ne faut pas s’interdire d’être en colère. Avec l’éducation bienveillante et blabla, on a l’impression qu’un bon parent est un parent zen à tout épreuve. Quand il est 19h30, que tu as bossé toute la journée, que la vaisselle n’est pas faite, que le repas n’est pas prêt et que ton mixer te lâche alors que tes légumes à soupe sont en train de refroidir dans le récipient (ça sent le vécu ? normal, c’était hier), non, les chougnements du bébé qui a faim et qui ne peut pas attendre cinq minutes son assiette de soupe, tu ne les supportes pas. Et c’est NORMAL. Dans dix minutes (quand la soupe sera enfin mixée et le bébé à gazouiller dans sa chaise haute) ça ira mieux, mais en attendant, il ne faut pas s’interdire d’être fâchée et de le faire savoir. L’important étant qu’au final, on se débrouille pour que ça ne retombe pas sur le bébé.

    J'aime

    Réponse
    • Il ya effectivement un petit problème de dialogue … que je ne sais pas comment aborder avec mon mari.
      Et le fait qu’avec son travail, il n’est malheureusement jamais assez reposer pour prendre le relai « bienveillant » quand moi, je craques.

      Mais, je suis bien d’accord, on a le droit d’être en colère, même de le dire à l’enfant, mais pas en le lui reprochant ou en le punissant …

      J'aime

      Réponse
  3. Bon courage pour cette période compliquée ! Je n’y suis pas encore mais je vais noter toutes les bonnes astuces pour plus tard 😉
    Bises.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  4. Comme dit plus haut, Isabelle Filliozat propose des solutions très intéressantes pour tous les âges et plein de situations différentes. C’est très intéressant, toujours expliqué scientifiquement et elle semble très ouverte.
    Et pour la langue des signes, il me semble qu’à un an il n’est pas forcément trop tard. « Signe avec moi », c’est simple et très utile tant que le langage n’est pas acquis. Ça se tente en tous cas je pense!

    J'aime

    Réponse
    • Merci pour ton commentaire.
      Il faudrait que je me procure un des livres de Filliozat, mais je ne sais pas par lequel commencer.
      Ici, l’acquisition de la marche a déjà pas mal éliminer certains problèmes de frustration … et pour la communication, ben il se met devant l’objet voulu et chouigne pour attirer mon attention ^^

      J'aime

      Réponse
      • Moi celui que j’ai lu c’est « Au coeur des émotions de l’enfant » Ça couvre pas mal de tranches d’âges et de situations, on peut y piocher des idées et faire selon nos vies. Et surtout elle permet de relativiser beaucoup de choses. Peut être que tu peux trouver en bibliothèque ou sur le Bon Coin.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :