Flux RSS

Archives mensuelles : novembre 2016

La Liste – Bilan Novembre

Publié le

Comme l’année dernière, je me suis amusée à rédiger une liste de 50 choses à faire en une année scolaire, soit de septembre 2016 à septembre 2017. Il y a de tout, du plus simple comme des rêves un peu fou.

l’article de mumpascap à propos de Sarah and co,

 

Et j’ai hâte de pouvoir barrer les mots qui y figureront, signe d’avancée et de réussite

– Continuer à écrire un petit bonheur par jour dans mon agenda 
faire les travaux d’isolation
M’inscrire à l’escrime historique  (à defaut dy alle, promis, après le sevrage)
Aller au mariage de ma meilleure amie
– Aller à la bébé-o-thèque
M’inscrire pour le Concours Régional de Professeur des Écoles
– Continuer les goûter maisons
– Aller à la bibliothèque le mercredi matin
–  Faire un gateau chateau-fort pour les 2 an de FeuFolet
– Utiliser mes miles pour partir en voyage (si possible à Hawai pour supporter ma maman sur l’Ironman de Kona)

– Aller aux bébés nageurs avec FeuFolet & LutinCoquin (même pas peur)
Faire la déco de la chambre de LutinCoquin
– Faire un sapin pour Noël
– Me faire offrir une machine à coudre
– Débuter à la couture
– Me remettre au tricot et au crochet (j’y travaille)
–  Faire de belle photos de FeuFolet et de ma famille
Trier les photos de 2015 & 2016
– Aller au ski
– Faire un Bullet Journal

– Oser porter des chapeaux
– Faire l’album photo de notre voyage à Séville
– Reprendre (un peu) le dessin
– Trouver du travail
– Baptiser LutinCoquin
– Niveller notre jardin
– Faire des activités manuelles avec FeuFolet
– Planter des fleurs et des arbres fruitiers
– Aménager le grenier
– Installer une terrasse

– Penser à aérer la maison le matin
– installer un portique dans le jardin
– Faire une séance photo en famille
Trouver des vieux sièges de cinéma (suffis de l’écrire dans la liste pour quelques un apparaissent sur le bon coin)
– Aller au mariage du parrain de LutinCoquin
– Faire des week-end avec les copains
– Prendre le temps de lire
– Profiter du jardin
– Faire la Fête des Voisins

– Aller à la plage
– Faire des brocantes et vide-greniers avec le Breton
–  Feter les 1 an de LutinCoquin
– Re-faire l’électricité des deux dernières chambres
– Peindre la troisième chambre
– Oser mettre des robes
– Être à jour dans ma collection de BD
– Préparer nos vacances en famille
–  La rentrée de FeuFolet en maternelle
– Mettre 1 euro dans un bocal à chaque vœux réalisé

Finalement, c’était assez drôle de rédiger cette liste !

Publicités

4 mois

Publié le
4 mois
5kg700 et 60cm
 LutinCoquin grandit bien, mais continue à avoir une prise de poids limite …
RELATION
LutinCoquin est toujours un joyeux bavard qui module de plus en plus ses gazouilli et essaye d’exprimer ses besoins, particulièrement d’atention autremet que par des pleurs.
C’est un bébé charmand qui sourit à tout le monde pour peu quon s’intéresse à lui.

 

MOTRICITE

LutinCoquin soulève maintenant bien sa tête et est bien tonique en position assis.

Pour le reste, il est très placide et adore observer les éléments du tapis d’éveil là où son frère essayer continuellement de s’échapper ou de démonter les objets. Il n’est pas non plus un grand adepte du transat, alors que ce dernier nous à sauvé la vie avec son frère, comme quoi les enfants se suivent et ne se ressemble pas !!

(NDLR : nous ne voulions pas de transat initialement et avons craqué sur l’insistance de mes parents et il est devenue un indispensable pour FeuFlet. Nous l’aurions acheté oour LutinCoquin, nous l’aurions considéré comme un achat inutile !)

 

SOMMEIL

Maintenant que le RGO est sous contrôle, c’est le dedoublement des gencives qui a pris le relais, nous grattifiant de un à deux réveil par nuit où je le rendormais dans mes bras( ce qui prennait entre 15 minutes et 1h30 ...)

Avec les vaccins, il a eu une poussée de fièvre et depuis catastrophe complète en matière de nuit, il refuse de dormir autrement que sur moi ou sur le ventre … ce qui était déjà le cas pour la sieste. J’aurais préfèré attendre qu’il sache se retourner de lui même, mais je pense qu’on va adbiquer, on a trop besoin de sommeil à la maison (surtout moi)

 

ALIMENTATION

Ça y est, on a essayé de commencer la diversification de LutinCoquin ce week-end. Bien que l’inexium s’administre à la cuillère, le mouvement de déglutition est encore difficile, et il n’est pas vraiment intéressé … à voir si on persiste ou pas.

 

 

#ProjetTravaux : la chambre de LutinCoquin

Publié le

Après la chambre de FeuFolet, nous nous sommes attaqués à la chambre de LutinCoquin :

2016-11-17_avant-apres

Pour cette chambre, j’avais choisi un thème « indien » inspiré par son prénom, avec pour couleurs : vert prairie, vert amande, jaune miel, chocolat et blanc/ecru. Là dessus, c’est ajouté une inspiration « peter pan » en clin d’oeil à son oreille pointue.

Comme pour FeuFolet, j’ai agrémenté deux murs vert de stickers cactus.

En meuble, il y a une étagère tipi qui sert à la fois de bibliothèque (peu fournie pour l’instant), de porte bibelots et de range-peluches. À coté, une caisse à jouet serpent.

Un petit meuble de rangement de la même époque que celui de FeuFolet sert à la fois pour les vêtements et pour d’autres caisses de jouets. Le cheval à bascule de mon enfance y a trouvé un place décorative en attendant d’aller dans la salle de jeux (et éviter les disputes lorsque LutinCoquin sera en âge de monter dessus comme FeuFolet)

Sur la commode, un crocodile et une boite à musique little indian attendent la veilleuse crocodile de CloudB. Au dessus, un cadre de Peter Pan volant vers le pays imaginaire.

LutinCoquin a récupéré le berceau de son frère, dans lequel on trouve le doudou choisi par maman (un lapin), celui choisi par papa (un crocodile, hasard ou subconscient),  celui choisi par mymy (un loup vert) et deux doudous plats (qu’à defaut d’être un choisi par la famille, il soit peu encombrant).

Au dessus, le cadre avec la citation de peter pan « little boys never should be send to bed, they always wake up a day older »

Derrière la porte, j’ai accroché une guirlande de plumes en carton fait main. À la fenêtre un attrape-rêve de mon séjour au USA termine une déco encore minimaliste mais qui s’étoffera avec le temps et les présents.

 

À terme, comme c’est la plus petite chambre de la maison (oui, elle ne fait que 12m²), mais qu’on a une belle hauteure sous plafond, on fera installer une mezzanine pour conserver un maximum de surface au sol.

 

2 ans !

Publié le
2 ans !
12kg000 et 86cm
Déjà deux ans !

MOTRICITE

Après la montée des marches, FeuFolet est désormais capable aussi de les descendre sans se tenir à la rampe. Il adore toujours autant sauter : à pied joint, sur son lit, pour descendre l’escalier, etc. Pour son anniversaire, il a reçu une draisienne  qui fait son bonheur.

FeuFolet cherche aussi souvent a nous imiter et à bien compris qu’on pouvais récuperer les objets coincé sous le canapé avec un balais. Il est trop drôle quand il fait ça, même s’il manque encore un peu de dextérité …

Il sait aussi déverouiller les portes, ce qui m’a obligé à enclencher la sécurité enfant sur la portière de ma voiture et à être très vigileant avec la porte d’entrée.

 

LANGUAGE

Ça y est !!! C’est LE grand changement du trimestre : FeuFolet s’est décidé à parler et à déjà une jolie petite liste de vocabulaire. C’est vraiment fascinant de voir le langage se profiler même si nous ne comprenons qu’une « phrase » par-ci, par-là pour l’instant.

Il refuse toujours d’aller sur le pot même si on continue de lui proposer régulièrement.

 

RELATION

Les crises de débordement émotionel se sont réduite avec l’aquisition du langage, ce qui est très appréciable. FeuFolet est aussi en train de doucement abanonner la tétine (et donc le doudou) en journée. Ce qui a comme inconvénient qu’il pose son doudou dans un coin pour jouer et que c’est la panique pour le retrouver au moment de passer au lit … on va donc essayer de mettre en place un rituel pour le laisser dans le lit.

Toujours aussi câlin avec moi, FeuFolet n’est pas avare en bisou.

On commence à voir se développer la relation avec LutinCoquin. FeuFolet est un grand frère attentionné qui remet la couverture, berce le transat et lui propose même son doudou quand il pleure trop.

ALIMENTATION

FeuFolet mange maintenant complètement comme nous et est toujours un bon mangeur. Il raffole des fruits. Il sait maintenant ouvrir les pom’pote, il va donc falloir que je sois encore plus vigilante sur la fermeture des placards …

Sans avoir besoin de le forcer, FeuFolet utilise spontanément les couverts en première intention pendant les repas, même s’il les délaisse lorsque c’est trop difficile. Et parfois, il a quelques phases de regression, le yaourt, c’est tellement plus fun avec les doigts …

SOMMEIL

Il y a quelques semaines, nous avons troqué son lit de bébé en faveur d’un grand lit. Le changement s’est fait sans encombre même si j’ai préféré différer de quelques jours la transmission à son petit frère.

Il adore son nouveau lit même si son doudou a tendance a se faire parfois la malle …

JEUX

FeuFolet a énormément développer son habilité sur les puzzles à encastrer ces dernières semaines.

Il aime également de plus en plus jouer tout seul et investir sa chambre. Il adore y inventer des histoires (ou quelques choses qui y ressemble) avec ses playmobils. J’ai hâte que LutinCoquin puisse se joindre à lui.

balbutiement & premiers mots

Publié le
balbutiement & premiers mots

D’ici quelques jours, FeuFolet aura deux ans ! Déjà ! ! !

Comme il a longtemps était à la traine niveau parole, on pensait que ça se débloquerait d’un coup, mais non, ce n’était juste pas sa priorité.

Depuis quelques semaines (et depuis que sa seule tétine est celle accrochée au doudou, pas pratique pour jouer 😉 ), il s’y essais. Voici donc une petite liste de son vocabulaire :

  • agad = regarde
  • atab’ = à table
  • atur = voiture
  • au’voi = au revoir
  • bayeau = bateau
  • bebe
  • caca
  • ca-cao (qui signifie biberon du matin, par extension)
  • cagat = escargot
  • caké = cacher
  • caké = casser
  • cayad = canard
  • cé qui = c’est qui ou quoi
  • cocowa = chocolat
  • coucou
  • encor’= encore
  • erki = merci
  • f(b)oah = fromage
  • iléou = il est où?
  • maguer =manger
  • maman
  • mamy
  • paillon = papillon
  • pain
  • papa
  • papi
  • pipi
  • pom’ = pomme et par extension jus de pomme
  • poir’ = poire
  • tati
  • tateur = tracteur
  • yaya = le chat
  • ya pou = y’en a plus

Il utilise aussi un certain nombre de bruitage et onomathopée pour désigner des objets, mais je ne sais pas si ça compte dans les 50 mots de vocabulaire qu’un enfant de deux ans doit avoir?

  • bâh = la chèvre et/ou le mouton
  • hi han = l’âne
  • hu hu = le cheval
  • hou hou = le singe
  • meuh = la vache
  • miaou = le chat
  • ouah = le chien
  • pim pon = le camion (oui, il n’a pas compris que c’était juste les pompiers)
  • rouh ouh = les oiseaux
  • tam tam tam (en battant des mains) = le tambour
  • tut tut = la voiture
  • vrom ( mouvement de bras) = l’avion

Bon, ça me permet un peu de voit où il en est même si la communication est encore difficile et frustrante pour lui.

le paradoxe …

Publié le

En ce moment, je me questionne pas mal … J’ai l’impression d’avoir du mal à lâcher LutinCoquin …

 

FeuFolet a été à sa première réunion de famille à 6 semaines, pour Noël. J’ai des tas de photos qui atteste qu’il est passé dans tous les bras et ce à chaque réunion de famille au cours de ces deux dernières années …

J’avais même tendance à le proposer aux gens, gardant le souvenir de toutes les fois où je n’avais pas oser demander à mes cousines si je pouvais prendre leur bébé. 

 

Pour LutinCoquin, les choses semblaient partir dans la même optique … le premier mois, j’ai profité de la présence de ma belle-soeur pour me reposer. Mais depuis quelques semaines, je me rend compte que je ne le lache plus … je ne l’ai proposé à personne lors du dernier rassemblement familiale … alors même que je commence à en avoir marre de l’avoir en permanence dans les bras …

 

Alors, est-ce que finalement son hospitalisation m’a marqué plus que je ne le pensais? Est-ce que j’ai tendance à trop le couver?

Est-ce que aussi, du fait de son RGO, je n’ose pas le confier, de peur qu’il ne régurgite sur les gens ou qu’il ne se mette à pleurer (et b****l, qu’est-ce qu’il commence à avoir du coffre, mes oreilles saignent).

 

Bref, tout le paradoxe est là : je voudrais pouvoir le poser et en même temps, je n’arrive pas à le confier … en fait, ça dépend des jours : ceux où le reflux est sous contrôle, où c’est un bébé souriant (et un peu gigoton), ça ne me gêne pas de l’avoir dans les bras car il est facile à poser au besoin, et les jours de moins bien, j’aimerais partir très loin de ses pleurs incontrôlable et avoir un peu de repis …

Retour de couche …?

Publié le

Je dois avouer, celui là, je ne l’avais pas vu venir … d’ailleurs, je ne sais même pas vraiment s’il s’agit de ça …

 

Pour FeuFolet, le retour de couche était arrivé 6 semaines après le sevrage, soit à presque 8 mois après l’accouchement.

Et là, le v’là ti pas qui débarque alors que LutinCoquin n’a même pas 4 mois et qu’il est toujours exclusivement allaité !! Mais bon, après 5 jours de spotting plus ou moins abondant à faire l’autruche en me disant que c’était le sterilet, ça pose question …

(Blague du Breton : c’est bon, on va pouvoir lancer le troisième … OuiMaisNonMonCheri …)

 

Renseignement pris, le retour de couches peut avoir lieu à partir du moment où le bébé espace ses repas de plus de 6h la nuit, ce qui est le cas de LutinCoquin depuis 6 semaines.

Toutefois, les saignements (détails glamours) me semble peu important … est-ce que le fait d’être toujours en allaitement joue sur la qualité du cycle? et sa durée?

Et si, elles continuent à s’annoncer avec du spotting (je me rappelle plus avant LutinCoquin, je n’ai finalement eu que très peu de cycles entre mes deux grossesses), je vais investir dans quelques protections lavables, pour completer ma cup que je retrouve avec plaisir. (je suis toujours désespérée de ne pas pouvoir l’utiliser pendant les lochies)

Hum, à peine la cupidité sortie, plus rien … Je ne suis pas plus avancé … à voir si le phénomène se reproduit le mois prochain.