La sortie de l’enfer …

Ça y est, on voit enfin le bout du tunnel …

Nous venons de vivre une semaine/10 jours d’enfer virale à la maison  : on commencé avec une gastro explosive pour FeuFolet le mercredi, le genre qui t’en met partout, te remplit 4 couches en une heure et fait terminée le bébé directement dans la baignoire …

À ce moment là, j’étais encore naïve, je me suis dit « bon, le fils de la nounou en avait une, FeuFolet l’a attrapé, à surveiller, mais dans quelques jours, c’est bon » … ou pas. Parce que figurez vous qu’un enfant malade à la maison, ce n’est pas drôle, non, le fun, c’est que la personne chargée de s’en occupée – aka maman- se joigne à lui !!!

 

Voilà comment dans la nuit de mercredi à jeudi, j’ai débuter ce que je pensais être un gros rhume qui à vite dégénéré en syndrome grippal et que j’ai refourgué (en culpabilisant) mon petit malade à sa nounou le jeudi pour essayer de me soigner.

Au retour de la nounou, ça ne va pas mieux pour moi et si la gastro éclaire de FeuFolet semble passée, il a chopper ma grippe ! Nous aurons donc un magnifique duo d’oscillation de nos températures au grès des heures et des doses de paracétamoles.

(apparté : est-ce que quelqu’un a déjà essayer de d’aspirer le nez d’un bébé en étant lui même complètement enrhumé? j’ai eu beau essayer, j’ai pas réussi, j’avais pas assez de souffle …)

 

Et ce forcément, juste avant la soirée de week-end qu’on attend depuis des mois, sinon, c’est pas drôle. Qu’à celà ne tienne, nous avions une journée associative, le Breton y ira seul pour que FeuFolet et moi nous reposions au maximum, et tant pis si ça nous fait arrivé un peu plus tard.

Et nous voilà partie le samedi soir pour une soirée « année folle » … en petite tenue charleston dans une maison de vacance familiale … à la température aléatoire !!! Deux gros point noirs : le couloir entre la salle et la chambre où dormait FeuFolet et celui entre notre chambre et les toilettes (hors enceinte, c’est mon passe-temps favori) était glaciale …

 

Bref, dimanche, nous voilà reparti pour un tour, moi toujours avec ma similli-grippe agréementée d’une toux exténuante et FeuFolet qui a réussi a y ajouter une conjonctivite !!! Autant vous dire qu’à partir de là, les nuits sont devenues TRÈS rock’n roll : moi qui ne dormait que par intervalle de 30 minutes/1 heure, semi-assise entre les quintes de toux et FeuFolet qui se réveillait en hurlant toutes les deux / trois heure avec les yeux collés.

J’ai même hésité à passé voir le collègue de mon mari de garde dès le dimanche soir, mais des années de non urgence médicale m’ont retenue et j’ai sagement attendu lundi matin pour prendre un rendez-vous pour moi, la fièvre de FeuFolet ayant franchement dispaue.

 

Ce qui est bien chez moi, avec les médecins, c’est que c’est psychologiqur : j’ai vu mon médecin qui m’a escrit des médicaments symptomatiques (ben oui, c’est virale, faut juste attendre que ça passe), j’ai pris le premier jet, j’ai vomis 10 minutes plus tard et depuis ça va beaucoup mieux XD

Pareil pour FeuFolet, comme sa conjonctivite ne s’arrangeait pas dans la nuit de lundi à mardi, j’appelle dès 8h lui prendre un rendez-vous pour l’après midi … et ben paf, en une matinée chez la nounou, quasi plus de signes ! Bon, on y a été par acquis de conscience , donc il a quand même droit à deux trois jours de collyre pour confirmer la rétablissement …

 

Et bien sûre, FeuFolet et moi avons eu cette superbe idée de semaine à thème pile en même temps que tous les habitants autour de chez nous qui ont envahis le cabinet du Breton, ne me permettant pas de compter sur ce dernier pour me relayer un peu …