Flux RSS

Archives de Tag: questionement

Déjà un deuxième?

Publié le

Chez la nénène, il y a un nouvel arrivant, une toute petite fille qui, malgré ses « 6 mois » en fait 2, du fait de sa grande prématurité …

FeuFolet a d’abord été un peu jaloux pendant l’adaptation, mais depuis tout roule … A tel point que la nénène nous a dit qu’il était prêt pour être grand frère. Mon mari trouve ça super et mettrait bien le deuxième en route rapidement … Pour lui, c’est facile, il a la sécurité de l’emploi et la certitude qu’on aura toujours besoin de médecin, et ce n’est pas lui qui le porte.

Pour moi, c’est plus mitigé : à la fin du mois, je termine mon premier job saisonnier, 3 ans après avoir obtenu mon diplôme de master … j’ai donc le droit au sésame de quelques mois de chômage pour me retourner chercher un autre emploi. La structure pour laquelle je travaille actuellement est en restructuration et n’aura donc pas de perspective d’embauche avant 2017 …

Si je tombe enceinte prochainement, je fais une croix sur un boulot en 2016, je touche le chômage et un micro-congé mater (ce qui n’était pas le cas pour mon premier) en espérant voir un poste se concrétiser en 2017.

Soit j’attends encore quelques moi (la reprise des essais est prévu au plus tard en mai 2017, nous souhaitons qu’il n’y ai pas trop d’écart), en espérant trouver un CDD de longue durée ou un CDI, en prenant le risque de ne rien trouver et de me retrouver dans la même situation que pour FeuFolet.

Ça veut dire aussi que ce n’est pas la peine de trop m’investir dans le sport que j’ai débuter cette année qui est globalement incompatible avec la grossesse : après 15 ans d’escrime classique, je m’essaye à l’escrime historique!

Bref, je suis un peu perdue, parce que d’un coté, j’ai très envie d’être de nouveau enceinte, et la perspective d’environ 20 mois d’écart ne me fait même pas peur, enfin si un peu quand même.

De l’autre, quelles sont mes chances de trouver un travaille avec deux enfants en bas âge? Seront-elle vraiment plus faible qu’avec un? Bon, pour ce qui est du coût de la garde, il faudra probablement se rapprocher de la crèche, mais dans le village où j’habite les places ne sont pas rares.

Publicités