Flux RSS

Archives de Catégorie: Non classé

Quelle héroïne es-tu?

Publié le

Il y a quelques temps, Picou, du blog … répondait au défi de ses copinautes du blog Les délices de Framboise et du blog Si on lisait.: Imaginer un « double » romanesque, et esquisser les traits de l’héroïne que l’on pourrait être si nous vivions dans un livre et non dans la vraie vie.

Imaginons, pour voir…

  • Si tu devais avoir un acolyte tiré d’un roman qui choisirais-tu ?Un écuyé, un peu dans le genre de Aria du Trône de Fer, dégourdi, impertinent, spécialiste des coups foireux, ou alors Talent dans la Trilogie des Joyaux de David Eddings.
  • Si un animal devait t’accompagner dans chacune de tes quêtes lequel choisirais-tu ?Un félidé, probablement un lynx ou une panthère des neiges, avec lequel j’aurais un lien  de vif comme FitzChevalerie dans l’Assassin Royal de Robin Hobb
  • Quel serait ton objet fétiche en tant qu’héroïne ?Un médaillon avec une photo de mes enfants, …et une dague plaquée dans mes vêtements.
  • Où et quand se déroulerait ton histoire ?Dans un autre monde, médievalo-fantasique genre la Terre du Milieu, mais matiné de steampunk au niveau technologique: des zeppelins, des moteurs à engrenages, du laiton, du cuivre !!!!
  • Si tu devais avoir une particularité physique laquelle serait-ce ? (cicatrice, tatouage, une main cyborg, des cheveux blancs…)Des oreilles d’elfes (puisqu’on a tout les droit), une particularité physique que je serais obligée de cacher sous des coiffures sofistiquées, des chapeaux exhubérants et autres acessoires.
  • Aurais-tu un pouvoir surnaturel ? Explique nous pourquoi quelle que soit ta réponse.Obviously, puisque je possède le vif qui me permet de communiquer et de partager mon âme avec mon compagnon félin.
  • Parle-nous de ta tenue ! Aurais-tu une cape ? Un costume spécifique ?D’inspiration steampunk victorien, un mélange de robe à corset et boutons pas pratique, et des pantalons prêt du corp et bottes hautes. Avec plein de poches et de recoin secret dans laquel planquer des armes (dagues, couteau, poudre à exploser, etc.)2017-05-30_heroine
  • Révèle-nous un trait de ta vie d’héroïne que tu souhaites (prénom, ta cause, ta quête, ton passé…) ?Je mène une double vie de maman aimante et chaleureuse, tout en menant des enquêtes au cours de mes voyages.

    Alors, vous l’achèteriez, vous, ce roman de mon ‘double’ de fiction ?

Publicités

Un rituel pour dormir

Publié le

Le sommeil du FeuFolet a souvent été un gros problème pour nous : c’est simple, les premiers mois, il ne dormait pas ou du moins jamais longtemps d’affilé.

A tel point que les premiers mois, je le gardais au sein jusqu’à ce qu’il s’endorme le soir (ouh la mauvaise habitude) et il fallait compter facile deux heures. Et à partir de là, nous avions deux scenarii possibles : soit le FeuFolet continuait tranquillement sa nuit lorsque je le déposais dans son lit, soit il se réveillait en hurlant à peine poser sur le matelas …

Dans ce cas, je passais le relais au papa et allais me coucher. Le Breton pouvait bercer FeuFolet de 22h à 1h du matin sans réussir à le poser dans son lit … Et souvent, je prenais le relais lors des réveils entre 3h et 7h du matin …

A 6 mois, FeuFolet a accepté difficilement le sevrage et avec le biberon, les tétines !!!

Ça a grandement simplifié nos nuits : à partir de là, il suffisait de le coucher vers 20h pour qu’il s’endorme seul et sans pleurs. Quelques réveils rapides la nuit pour remettre la tétine, bref presque du bonheur.

Depuis ses 8 mois, l’angoisse de séparation est passé par là : Le déposer chez la nounou est plus difficile et surtout, il ne veut de nouveau plus s’endormir !!!

Jusque là, j’avais beaucoup entendu parler des rituels nécessaire pour préparer l’enfant au sommeil, mais je ne le trouvais pas réceptif. Puis bon, devant la recrudescence des couchers difficiles, je me suis dit que ça ne coûtait rien d’essayer.

Voici le rituel mis en place chez nous :

  •  19h bain (1 jour/2) puis pyjama & tétine
  • repas du soir entre 19h30 et 20h00 selon sa faim
  • temps de jeu où j’essaye de repérer les signes de fatigues
  • au revoir aux membres de la maison (papa, le chat, la fenêtre)
  • une histoire avec lumière tamisée
  • la veilleuse tranquil turle, un câlin et au lit (au plus tard à 21h)

Ça fait deux semaines que j’ai mis en place ce rituel qui me prend en moyenne 15 minutes à partir des signes de fatigues et je vois déjà la différence !!! De crises de pleurs avec 4 à 6 « rappels » parfois longs chaque soir, nous avons maintenant un endormissement serein avec maximum 1 à 2 rappels, mais de plus en plus souvent aucun !

Et même, summum du graal, il se réveille de moins en moins souvent la nuit pour me réclamer sa tétine.

Bonjour tout le monde

Publié le

Premier article d’un petit blog, sans prétention, d’une jeune maman qui a envis d’échanger.

Mariée à mon Breton depuis 2013, un petit FeuFolet est venu chambouler notre vie depuis novembre 2014.