Flux RSS

La culpabilité d’avoir une préférence …

Publié le
La culpabilité d’avoir une préférence …

Ou du moins, d’avoir cette impression, celle de préférer FeuFolet à LutinCoquin … On a beau dire qu’on les aime « autant mais chacun différemment », qu’en est-il réellement?

Il faut déjà dire que quand même, à 3 ans, c’est « plus sympa » qu’à 1 ans : l’enfant parle, interagit avec vous, peut raconter sa journée, … bref, il y a un vrai échange. Ajoutez à l’équation un bébé chouineur, et en fin de journée, vous n’avez plus qu’une envie, coucher le petit pour avoir la paix (et un peu de silence) … 😥

 

Un autre point qui me chiffonne (et me réjouit), c’est la relation entre LutinCoquin et son papa … autant la relation entre le Breton et FeuFolet a été longue a se mettre en place, autant celle entre le Breton et LutinCoquin a toujours semblé couler de source. Est-ce l’effet deuxième enfant, le Breton était plus serein avec son deuxième fils? Est-ce un effet de ressemblance? LutinCoquin ressemble incroyablement à son père – ils ont les mêmes yeux, le même sale caractère, la même aversion pour le sommeil partagé-, là où FeuFolet est mon portrait craché – il a le même nez que moi (que mon père et que mon grand-père, oui on a un tarin de famille), la même forme de visage, le même besoin d’être perpétuellement câliné, rassuré, etc.

 

Alors, est-ce que nous sommes naturellement porté vers l’enfant qui nous ressemble le plus? Est-ce un effet du hasard, de la place dans la fratrie, de l’âge?

Est-ce tout simplement juste une impression du fait de l’expression de notre amour en fonction de leurs besoins et de leurs comportements/réactions?

 

Puisque cet article a eu du succès, je me permet d’y ajouter quelques sources pour aller plus loin :

 

Publicités

À propos de Mam'Weena

Mariée à mon Breton depuis 2013, je suis la jeune maman de FeuFolet depuis Novembre 2014 et de LutinCoquin depuis Juillet 2016

"

  1. C’est une question évidemment un peu taboue, pour ma part je crois que je n’ai pas de préférence car elles sont vraiment différentes mais je crois qu’on a toujours une inclinaison vers le premier, parce que quelque part c’est celui qu’on connaît le mieux, car le plus vieux, et aussi celui avec qui l’on a tout découvert…

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Question taboue, mais question intéressante 😉 D’ailleurs, je ne sais pas vraiment si j’ai une préférence ou si une impression de « moins bien m’occuper » de mon second fils parce que ces besoins sont moins proximals que mon fils aîné …
      C’est amusant ta remarque sur l’inclinaison pour le premier qu’on connaît mieux, certains pourraient dire que c’est aussi le cas pour le dernier, puisqu’on sait que c’est la dernière fois 😉

      J'aime

      Réponse
  2. Attends un peu. Comme tu le dis, préférer faire des choses avec un enfant de 3 ans plutôt qu’avec un enfant de 1 an, je pense que c’est le lot de beaucoup de maman. Garde cette inquiétude à l’esprit et une porte ouverte pour LutinCoquin. Je suis convaincue que d’ici un an tu aimeras autant tes 2 garçons et n’auras plus l’ombre d’un doute !

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Je n’en doute pas un seul instant, d’autant plus que LutinCoquin à déjà balayé une fois cette inquiétude … manquer de le perdre à 10 jours, ça marque …
      Mais je pense qu’il y a aussi des traits de caractère joue : il est en même très demandeur et pas du tout portage, co-dodo & co.

      J'aime

      Réponse
  3. C’est difficile de répondre à ces questions. Peut être qu’une fois que lutin coquin sera devenu un enfant plus apaisé tu sentiras ton amour à égalité entre les 2.
    Ici c’est la Petite Ourse qui est mon portrait et la Grande qui a des tendances relou insupportable et pour autant je ne ressens pas de préférence d’amour. Mais clairement je les aime différemment car elles n’ont pas le même âge et ce ne sont pas les mêmes choses qui m’emeuvent chez chacune.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • C’est sur qu’être dans la phase relou, mélange d’affirmation de soi et velléité d’indépendance, n’aide pas forcément 😊
      Mais comme je dis au début, c’est un mélange de culpabilité et d’impression, celle de « moins bien » m’occuper de LutinCoquin, alors peut-être même que c’esf juste que ses besoins sont différents 😉

      J'aime

      Réponse
  4. C’est difficile comme question et un peu tabou mine de rien… C’est quelque chose qui me fait peur en tous cas pour un bébé 2… On verra ce que ça donne et j’espère ne pas avoir à me poser cette question… Car aujourd’hui, je n’ai aucune réponse ni expérience à y apporter!

    Aimé par 2 personnes

    Réponse
  5. Je te trouve très honnête d’en parler et je trouve ce sujet très intéressant.
    Je n’en ai qu’un mais je pense qu’humainement, on a quand même tendance à préférer un être qui nous ressemble et que l’on comprend mieux.
    Alors que l’amour soit là, oui, par contre, dire « tout pareil » je suis sceptique.
    J’avoue que c’est une des nombreuses raisons qui me font penser que je ne suis pas faite pour avoir 2 enfants (ou plus).
    Ceci étant, les phases relous il y en a toujours …

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  6. Moi ce qui me fait peur c’est plutôt d’être plus proche du deuxième (si un jour il y a) que de ma fille car le plus petit aura plus besoin de moi. Et en même temps je suis tellement complice avec mon aînée que c’est peut-être du contraire dont je devrais avoir peur…

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  7. Ah vaste question que celle-ci !
    Je pense que c’est bien trop tôt pour se « prononcer », s’il faut se prononcer un jour, et rien n’est moins sûr, car ce que tu dis est très juste : la comparaison entre un grand garçon de 3 ans et un bébé d’un peu plus d’un an n’est vraiment pas correcte pour le bébé, il y a tellement plus d’interactions avec le grand !
    Chez nous, J. est quand même très fort, car malgré la fatigue et les soucis qu’il nous cause (tout est relatif attention), il est tellement charmeur et câlin, qu’on ne peut s’empêcher de l’adorer …
    Et je pense malgré tout que le premier reste le premier … toutes les premières fois, toutes les premières sensations, c’est avec lui qu’on les vit …
    Allez, on les aime nos loulous, même si parfois (souvent) ils nous font tourner en bourrique ! 😉

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • N’est-ce pas 😉
      D’un autre côté, même s’il semble que ça ressorte moins dans l’article, ce qui m’a donné envie de l’écrire, c’est la très belle relation entre LutinCoquin et son papa, relation qui a eu plus de mal a se créer pour FeuFolet !
      Et ma grande culpabilité, c’est que j’ai l’impression de « moins bien » m’occuper de LutinCoquin que tous ce que j’ai fait avec l’aîné alors que si ça se trouve, déjà ils sont bien content chacun de m’avoir moins sur le dos, et que de part ses besoins et son caractère ça lui convient très bien 😉

      Aimé par 1 personne

      Réponse
      • Alors nous c’est le contraire, J. est beaucoup plus maman que H. à son âge …
        J’avoue que je n’ai pas trop cette culpabilité, car je me dis que ce doit être très enrichissant déjà de regarder son grand frère toute la journée et essayer de faire comme lui, par rapport au premier qui était seul avec nous la majeure partie du temps. Mais ça c’est surement ma frustration d’enfant unique qui parle. 🙂

        Aimé par 1 personne

  8. Alors d’abord bravo pour ta sélection !!! Elle est méritée car c’est en effet une question très tabou qui m’a presque empêchée de dormir après t’avoir lue ! De mon côté c’est différent : avec mon ainé j’ai l’impression de vivre un amour très fort mais passionnel, avec le nombre de crises que cela comporte… avec mon cadet tout est simple, tranquille… comme un vieux couple 😉 .

    Aimé par 2 personnes

    Réponse
    • Oups, non, je ne voulais pas t’empêcher de dormir 😅 … d’autant plus que même si parfois je culpabilise, ça ne m’empêche pas de dormir.
      D’ailleurs, qui te dit que la place de Charles ne sera pas plus facile au final?
      L’important, c’est de les aimer et de faire de notre mieux (même si parfois, j’aimerais faire plus: plus de patience, plus d’activité que avec LutinCoquin, etc.)

      J'aime

      Réponse
  9. Questionnement passionnant ! Difficile d’y apporter une réponse, et si elle existe, elle est aussi variée que le nombre de relations enfant / parent. En tout cas, tu as l’air en paix avec tout ça et c’est bien le plus important !
    Et bravo pour cette jolie sélection bien méritée !

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Merci, tu me rassures 😚
      Avec cette sélection inattendue, j’ai eu peur de donner une impression faussée alors que je me questionne juste, en sachant d’autant plus que l’équilibre familiale est sans cesse remis dans la balance 😉

      J'aime

      Réponse
  10. Oh, il est super cet article et relativement vrai, ça me renvoie à l’égalité de traitement des enfants (que je trouve profondément injuste). En fait pour moi, le plus important, c’est l’équité ! C’est beaucoup plus complexe, car ça doit prendre en compte pleins de variables différentes, notamment le caractère et les besoins qui ne sont pas les mêmes d’un enfant à l’autre. Et puis chacun son histoire aussi.
    Le principal, c’est qu’il n’y ait pas d’enfant mis sur la touche ! Chaque parent développe une relation particulière avec chaque enfant.
    Et puis félicitation pour cette sélection Hellocoton bien méritée 🙂

    J'aime

    Réponse
  11. Questionnement inévitable ? Je me pose la question parfois. Mon grand était là avant, ma vie a changé à sa naissance, je passe énormément de temps à m’occuper de lui. Ses petits frères ont débarqué dans cette drôle de vie, à 2 en plus, et je me dis souvent que j’ai moins de temps pour eux, c’est une évidence. Surtout, notre histoire fait qu’avec mon aîné ça a été les montagnes russes émotionnelles depuis sa naissance, donc mon amour est très fort, très passionnel. Avec ses petits frères, c’est si tranquille, si simple. Donc incomparable.

    J'aime

    Réponse
  12. Ce sont des réflexions très intéressantes. Pour ma part, je pense qu’il se passe quelque chose de particulier avec l’aîné car c’est lui qui nous a fait mère. Quand les autres enfants arrivent, on a déjà ce statut.

    J'aime

    Réponse
    • C’est vrai que le statut d’aîné est très particulier parce que le plus souvent c’est avec lui qu’on apprends le plus 😉
      Je me demande ce qu’il en sera du petit dernier 😆, rendez-vous dans quelques années

      J'aime

      Réponse
  13. C’est une question tabou mais interessante. Je n’en ai qu’un donc je ne peux dire si une préférence existe. Je ne parlerai pas de préférence car je pense qu’on les aime de la même manière mais tout comme avec les autres personnes, ils ont des caractères différents et de ce fait, on aura peut-être pas les mêmes rapport.
    De plus le premier restera toujours celui qui a fait de nous des parents, on a appris à être parent avec lui, on a passé du temps rien qu’avec lui, bref c’est différent d »avec ceux qui arrivent après.

    J'aime

    Réponse
    • C’est vrai que le terme « préférence » n’est pas le plus adapté, je devrais plutôt parler d’affinité 😉
      Et outre le caractère, l’âge et les moments de la vie joue aussi sur notre perception des choses (et la leur accessoirement, de toute façon, c’est toujours l’autre le préféré #lesenfantssontdescalimero) 😉
      Tant qu’on les aime de notre mieux, c’est le plus important 😊

      J'aime

      Réponse
  14. Hé bah y’en a eu des réactions ! Courageux billet ! ça soulève des questions intéressantes… Mais je pense que le passé de chaque parent entre en compte. ça semble pertinent quand tu dis que tu es attirée par celui qui te ressemble, comme si tu essayais de protéger ton enfant intérieur, en somme. C’est physique, mais ça aurait pu tout aussi bien être comportemental.

    Et, je pense que ça évolue avec l’âge de l’enfant. Heureusement, par moments tu vas te sentir plus proche de LutinCoquin (je l’espère quelque part, c’est pas drôle de sentir la préférence, je sais de quoi j’parle).

    J’me dis que ma mère a eu ses moments « fusionnels » avec chacun d’entre nous. Dans notre jeune enfance, lors de l’adolescence, à l’âge adulte, à différents moments, on a tous été « le préféré » je pense. C’est ce qui me permet de dire qu’il n’y a PAS de préférence. Juste des moments où on se sent plus connecté à l’un ou à l’autre.

    Pour ma part, j’ai l’impression que cette affinité en ce moment tend plutôt vers mon plus jeune, alors comme quoi…
    Mais, pour le coup, n’est-ce pas justement une question d’identification dans la fratrie ? Je suis la deuxième, par exemple.
    Toi, comme tu es jumelle, peut-être qu’inconsciemment tu t’identifies plus facilement à ton fils aîné ?

    En tout cas, c’était une chouette idée de billet, et vraiment intéressante à creuser !

    Bises

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Merci pour ce long et constructif commentaire.
      Effectivement, je pense que ce sont des affinités qui fluctuent en fonction de notre propres blessures intérieurs (soit parce qu’on cherche à les guérir, soit parce que c’est trop lourd à porter), de l’âge de chacun, du caractère, etc. Et j’espère effectivement qu’à certain moment, je me sentirais plus proche de LutinCoquin (ce qui est probable puisque le coté bisouilleur de première, il le tien surtout de moi, en atteste les nombreux surnoms qui me sont donnés dans se sens par ma grande-tante et ma marraine 😉 ), et même de mes autres futures enfants, sinon, ce serait bien triste pour tout le monde.
      Il me semble que des études ont été menée sur le lien place dans sa propre fratrie et affinité avec ses enfants, faudrait que je regarde si je trouve des sources pour étayer mon article XD. Après, la grande question, c’est est-ce que je me suis sentie plutôt comme l’aînée ou plutôt comme l’enfant du milieu au cours de mon enfance (vous avez deux heures) 😉

      J'aime

      Réponse
  15. Pingback: La construction sociale de la place dans la fratrie | Mam'Weena

  16. Pingback: Oeuvre du mois (décembre) & Bilan 2017 | Mam'Weena

  17. Pingback: Sunshine Blogger Award – TAG | Mam'Weena

  18. Et six mois après, tu en es où ? J’imagine que toutes ces questions sont en constante évolution… tu nous en reparles bientôt ?

    J'aime

    Réponse
  19. Pingback: un équilibre en mouvance perpétuelle … | Mam'Weena

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :