Couches lavables, je persiste et je signe

Comme je vous le disais dans le bilan des 7 mois de LutinCoquin, alors que j’avais lâcher l’affaire pour FeuFolet, j’ai enfin trouvé mon bonheur en matière de couches lavables.

 

Peu avant la naissance de LutinCoquin, j’avais profité d’une ventre privée pour me procurer une TE2 de la marque b’bies … puis je n’avais jamais osé l’essayer.

Le Défi Green Blog m’ayant un peu rebooster le moral, je me suis lancé dans un test avec LutinCoquin : 2h en couches lavables. Verdict, impeccable,  zéro fuite et aucune trace de brûlure sur sa petite peau. Deuxième essais, une fuite, flûte … mais je constate que c’est une erreur de positionnement de ma part.

 

Je contintranquillement mon test et voilà que tombe une nouvelle vente privée dès modèles qui semblent convenir. Je prends ça comme un signe et je commande un pack.

 

2017-02-23b

 

Maintenant, mon organisation :

Après un week-end d’essais, j’ai constaté que j’avais systématiquement des fuites aux « deuxième change », c’est à dire avec la même sousur-uche et juste un changement d’insert. La raison est toute simple, la partie sur-couche étant déjà un peu mouillée, elle retient moins bien.

J’utilise donc mes TE2 comme de fausse TE1, c’est à dire que je change tout  (sur couche et insert), je met les insert à tremper et la sur-couche à sécher.  Je la réutiliserai au change suivant.

2017-03-21

Au final, j’utilise 2/3 sur-couche par jour avec différents types d’insertion :

  • insert + petit boost pour de courtes périodes (<2h)
  • insert + gros boost pour de plus longues périodes (sieste ou sortie)
  • insert charbon + boost en bambou pour la nuit

Avec ça, j’utilise des feuilles de papier pour recueillir les selles et j’ai des voiles en polaire « effet fesse au sec » pour les épisodes de poussées dentaires.

 

Maintenant, il faut l’avouer, il y a quelques inconvénient à utiliser des couches lavales :

  • le temps de préparation : clipser les différents insert sur la couche, les désclipser pour les mettre dans le bac de lavage
  • mettre parfois les mains dans le caca
  • plus de lessive (pour ma prt, ça en rajoute deux par semaines, pour 9 couches et une vingtaine d’insert et boost)

Et j’ai un doute sur le côté « évolutif » … j’ai essayé d’en mettre une à ma crevette de FeuFolet, j’ai pas réussi alors qu’il est encore large dans le poids indiqué  … peut-être parce que maintenant, il met des pull uppercut. ..

 

Bon, en épisode de gastro comme en ce moment, on se rabbat sans hésiter sur un bon vieux paquet de couches jetables

Publicités

22 réflexions sur “Couches lavables, je persiste et je signe

  1. L’aspect écologique me tentait vraiment. Mais je crois que si je propose ça à mon mari, je crois qu’il divorce. Déjà pour les lingettes lavables qu’utilisait ma soeur, il n’était pas du tout convaincu.
    Je crois que ma contribution à l’écologie sera d’utiliser des couches jetables mais en coton biologique.

    J'aime

    • Je pense qu’avec un nouveau né c’est plus compliqué de mettre ça en place vu tous les autres changement qui arrivent déjà avec la naissance d’un bébé, mais à partir de la diversification vers 6 mois, franchement ce n’est pas bcp plus compliqué et ça te laisse le temps de préparer l’Amoureux doucement et de tester plusieurs marques avant de faire un choix.

      Aimé par 1 personne

  2. Après deux mois d’utilisation le soir, la nuit et le weekend pour faire un choix du modèle nous sommes passés en 100% lavables depuis la semaine dernière, crèche y compris. Et finalement après une dizaine de jours de test et pour mettre en place une organisation optimale je suis ravie du changement !
    Pour le jour j’ai choisi des Hamac qui sont vraiment hyper fines (habillée on ne voit pas la différence avec une jetable sur ma fille), la nuit j’alterne entre 2 marques un peu plus épaisses (mais en même temps c’est normal il faut que ça tienne de 20h à 8h et franchement l’effet gros popotin sous un pyjama je m’en fiche !). j’ai beaucoup moins de fuites qu’avec les jetables : avant systématiquement j’avais des fuites la nuit, là zéro fuites en 2 mois d’utilisation.
    Dans les inconvénients c’est vrai qu’il y a parfois un peu plus de nettoyage mais le papier de protection est quand même très efficace et coté lessive il y a quelques précautions à prendre (lessive écologique, pas de sèche linge pour les culottes étanches…) mais au final je n’ai qu’une seule lessive de plus par semaine (en moyenne parce que comme je lave les couches avec le reste du linge c’est plus dur de savoir).
    Par contre coté avantages je rajouterai : plus AUCUNE odeur dégueu dans la poubelle à couche !! Le caca part direct aux toilettes (et ça c’est THE argument qui a convaincu mon homme), plus besoin de penser à acheter des couches (en général tu te rends compte que le paquet est vide le samedi soir…), et puis c’est troooop mignon, tout coloré, les matières sont agréables et je trouve que sur ma fille une couche pleine sent beaucoup moins fort qu’une jetable pleine.
    Je pense que je ferais un article sur notre organisation qd tout sera bien calé avec la crèche 😉

    Aimé par 1 personne

  3. C’est super! J’ai 2 B’bies, elles sont jolie mais j’accroche pas du tout. Quand il y a un peu de selles à nettoyer, c’est un peu le bordel et niveau absorption, je trouve que c’est moyen.
    Enfin, le principal, c’est que ça te convienne.
    C’est drôle car nous ça fait maintenant 2 ans qu’on est au lavable et je trouve ça vraiment plus pratique que les jetables. J’ai tout de même un paquet de jetable à la maison pour les au cas ou. Mais quand je lui met, je trouve que ça pue.
    Mais bon, après c’est à chacun de faire comme ça lui convient 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour ton retour ! Ici on est en plein questionnement !
    Depuis l’arrivée de la Loutre, nous avons beaucoup de mal à lui mettre des jetables (le fait de mettre des produits cracra sur ses fesses ça me rend malade), mais vu qu’on est organisé comme des patachons (vive la vie de jeunes parents :D), on va attendre d’avoir une organisation qui tourne avant de nous lancer dans les lavables… En plus, il va falloir trouver le modèle qui lui convienne, que je vois si je les couds ou si je les achète. Dans un monde idéal, j’aimerais tester en louant ou en empruntant via une association, puis je me lancerai dans la couture une fois le/les modèle(s) validé(s). Affaire à suivre donc…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s