Flux RSS

le miracle du langage positif

Publié le

Quand on suit un peu les tendances en matière d’éducation bienveillante, on entend souvent parler de langage positif. Le principe est simple, il part du principe que le cerveau comprend mieux les messages affirmatifs :

  • dire aux enfants plutôt ce que l’on attends d’eux que ce qu’il ne faut pas faire (au lieu de dire « ne tape pas », dire « essaie d’être plus délicat »)
  • parler à la première personne pour ne plus juger la personne au lieu de l’action (au lieu de dire « tu es méchant », dire « je n’aime pas quand tu fais ça »)

Le plus amusant, c’est que lors de notre préparation au mariage, le prêtre nous avait conseillé de lire les 5 langages de l’amour qui reprends quasiment les mêmes principes dans la communication au sein du couple.

 

J’essaye donc au maximum de les appliquer au quotidien avec FeuFolet, même si ce n’est pas toujours facile de changer ses habitudes, et de valoriser les comportements qui nous font plaisir.

Ce qu’il y a d’incroyables dans ce mode de communication, c’est qu’il est communicatif !! Le Breton n’est pas très versé éducation bienveillante et encore moins à lire des ouvrages de pédagogies (il n’a d’ailleurs pas lu « les 5 langages de l’amour, mon mari est un cas désespéré en matière de lecture « psychologique ») … pourtant, de plus en plus souvent, je le surprend à employer les mêmes tournures de phrase que moi, ce qui me fait très plaisir ^^.

Bon, le revers de la médaille, c’est que comme, c’est relativement inconscient de sa part, dès que quelques choses le tracasse ou qu’il dort mal (ce qui malheureusement arrive trop souvent, fichu insomniaque), le naturel revient au galop et il perd toute patience, cri tout de suite et à la tape sur la main facile au prétexte qu’on lui a déjà dit les choses la veille … Quand on sait que j’ai parfois moi-même du mal à retenir une consigne du jour au lendemain et qu’il faut que je lui répète certaines choses 4 à 5 fois par jour pendant plus jour pour qu’il obtempère, c’est l’hôpital qui se fout de la charité …

 

Mais, je vais continuer dans ma lancer, en espérant que ça ne se complique pas trop avec deux en bas âge, et faire du travail de fond en sous-marin sur le Breton 😉

Publicités

À propos de Mam'Weena

Mariée à mon Breton depuis 2013, je suis la jeune maman de FeuFolet depuis Novembre 2014 et de LutinCoquin depuis Juillet 2016

"

  1. C’est déjà un grand pas de noter ces améliorations, j’espère que ca continuera comme ca… Moi j’ai plutot le probleme inverse avec un mari plutot laxiste qui (c’est mon interprétation) rattrape ses nombreuses absences par une grosse difficulté à simplement dire « non ». Décidément, difficile de trouver l’équilibre et de passer de couple à parents 😉 .

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Oui, je suis déjà très contente et surprise par ce mimétisme !! Par contre, je ne sais pas comment lui dire que ça me touche agréablement de le voir agir ainsi ^^.
      Paradoxalement, c’est moi, la plus laxiste des deux, et je met ça sur le fait qu’à être tout le temps avec FeuFolet, il me faut choisir mes combats pour ne pas devenir « folle ».

      J'aime

      Réponse
  2. Hello MamWeena ! Je me retrouve en partie dans ton témoignage. J’essaye moi aussi de trouver des formules positives (ce n’est pas encore un réflexe et je me reprends souvent). J’ai remarqué comme toi que le gros Ours emploie par mimétisme les mêmes formules. Nos rôles sont distribués un peu comme chez vous : une maman patiente et un papa qui a encore un peu de mal à croire qu’on peut être ferme sans parler plus fort… Mais je me dis que nos enfants sont encore petits, on a le temps de se mettre au point !

    J'aime

    Réponse
    • Chez moi aussi, ce n’est pas encore automatique et j’ai parfois du mal à trouver comment formuler de manière positive un interdit …
      Tout comme le recourt à la tape sur la main … on a actuellement trois situations à problème : le démarrage des appareils électriques, le dépliage du linge au fur et à mesure que je le plis et l’ouverture autonome du frigo pour se servir (en cornichon) … si quelqu’un a des idées, je suis preneuse … (surtout après deux bris de bocal à cornichons …)

      J'aime

      Réponse
      • Je ne vais malheureusement pas pouvoir t’aider, j’ai les mêmes problèmes ! Ma fille est passionnée par l’électroménager, le linge, la vaisselle, les poubelles… Le top !

        J'aime

  3. Le moment venu, je suis convaincue que mon mari sera sévère mais juste. Par contre j’espère que l’on arrivera à s’accorder sur nos valeurs et quelles ne soient pas trop influencées par les autres😉

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  4. C’est un peu pareil chez nous, en un peu moins marqué quand même car je suis sans doute moins bienveillante que toi (je fais pas trop attention à comment je tourne mes phrases, même si je garde à l’esprit de toujours la respecter) et que mon mari a des « colères » éclairs (et ne tape pas sur les mains).

    Mais c’est vrai que quand on baigne dans les blogs, on acquiert une certaine connaissance que le conjoint n’a pas. Alors c’est pas toujours évident de se mettre au diapason (bravo à lui de s’y mettre petit à petit, mon mari n’en est pas là !)… Et puis c’est vrai que la fatigue joue beaucoup sur le niveau de patience…

    J'aime

    Réponse
    • Je ne me trouve pas si bienveillante que ça … comme quoi !!! Il m’arrive d’avoir recours aussi à la tape sur la main, mais c’est généralement après avoir passer 15 minutes à lui expliquer que je ne voulais pas qu’il fasse ce qu’il faisait (genre déplier mon linge fraîchement plier).
      La mise au diapason du Breton n’est pas consciente, ton mari n’est pas un peu influencé par ta façon de faire?

      J'aime

      Réponse
  5. Chez nous c’est mon mari qui est plus sévère mais je ne suis pas laxiste non plus. Il a moins de patience avec le Choupi, du coup il va s’énerver plus vite sur certaines choses alors que moi je vais laisser couler.
    J’essaye d’appliquer le langage positif mais ce n’est pas toujours évident quand on a pas l’habitude (mais c’est un bon truc et pas seulement pour les enfants).

    J'aime

    Réponse
    • C’est ça, ils ont moins de patience et parfois ma patience semble laxiste au Breton …
      Et oui, c’est pas facile de changer ses habitudes et comme je disais au début de l’article, finalement, la première fois que j’en ai entendu parlé, c’est finalement en préparant notre mariage !!!
      Mais j’espère qu’en faisant moi l’effort d’aller dans ce sens, ce sera plus facile pour nos enfants et ainsi de suite 😉

      J'aime

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :