Enlever les barreaux du lit – première étape

Vendredi dernier, pour les 18 mois de FeuFolet, nous avons sauté le pas et enlever un des coté deson lit bébé.

 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce changement a été accueilli avec beaucoup de bonheur par FeuFolet qui a été une vrai puce toute la soirée … 20h30, Il fait mine de demander à se coucher, je lance le rituel.

La tentation est trop forte, à peine ais-je fermé la porte de sa chambre que j’entend bien que ça joue au lieu de dormir … je le laisse faire, on verra comment ça se passe.

 

21h, FeuFolet pleure à la porte (fermée) de sa chambre. Je montes lui dire qu’il est l’heure de dormir, le recouche et reste avec lui jusqu’à ce qu’il s’endorme, comme au début, ce qui prend 5 minutes, plus les 5 minutes de contrôle réglementaire.

22h30, je montes me coucher. Petit contrôle de la chambre de FeuFolet … ce dernier à les fesses dans le vide, mais dort toujours. Je le remet dans son lit sans le réveiller. À priori, la nuit semble bien partie …

 

Minuit, première chute avec réveille … S’en suivra des pleures toutes les 2h …

Le problème, c’est que comme c’est aussi la nuit où FeuFolet se décide à nous faire un petit pic de fièvre, dur de dire, s’il est tombé ou s’il est sorti du lit pout venir me trouver, trouver une porte close …

 

Vient ensuite le teste de la sieste : 14h, je met FeuFolet dans son lit avec un livre pour un temps calme … mouais, ce dernier s’empresse de jouer à nouveau dans sa chambre pendant 1h30.

15h30, il m’appelle, je sens bien qu’il est fatigué, mais impossible de le mettre au lit, il hurle … Il finira par sombrer dans mes bras vers 18h après une après-midi éprouvante …

 

Première nuit/journée en demi-teinte … Clairement, mentalement FeuFolet et prêt et ravi d’avoir un « lit de grand », mais physiquement, ce n’est pas encore ça … Il tombe encore beaucoup, je me suis donc mis en quête d’une barrière de protection adaptée. Au vu des prix, son papa a prévu de lui en bricolé une.

Sauf que nous n’avons pas trouvé ce qu’il lui fallait au magasin de bricolage proche de chez nous et qu’il faut attendre deux semaines avant que nous ayons l’occasion d’aller dans une plus grande ville …

 

En attendant, vu que FeuFolet était encore un peu patraque, j’ai joué d’abord au lit musical : ouvert en journée, basculé contre le mur en fermer pour la sieste et la nuit.

Puis, depuis n’y tenant plus, j’ai bricoler une barrière temporaire en blocant un gros coussin de canapé contre l’avant du lit. Pour l’instant ça marche, FeuFolet demande à aller se coucher vers 20h30, en réalité joue seul dans sa chambre à la lumière de sa veilleuse et se remet au lit seul quand il est fatigué !!

Bon, par contre,le matin, son réveil-veilleuse ne fait pas assez de lumière donc il m’apelle à 7h au lieu de jouer tranquillement jusqu’à 7h30 … Je repéré une veilleuse/lampe de chevet dragon qui me fait de l’oeil, j’espère qu’elle s’allume facilement pour un enfant …

p_1144_supp_2_160322140303

 

Et pour les siestes, même si ce sagripant en profite pour jouer dans la pénombre, il semblerait qu’il finisse tout de même pas regagner son lit et se reposer un peu.

 

 

Publicités

13 réflexions sur “Enlever les barreaux du lit – première étape

  1. C’est bien que Feufolet soit près, c’est l’essentiel.
    Quand ma fille est passée au lit de grande, elle avait tendance à tomber aussi. Je ne voulais pas non plus dépenser une fortune dans une barrière de lit. J’ai vu une astuce qui consiste à mettre une frite de piscine entre le matelas et le drap pour faire une barrière. Personnellement j’ai utilisé un coussin en forme de traversin (mais du diamètre d’une frite de piscine) parce que c’est ce que j’avais sous la main. Et parfois quand nous ne trouvions plus le coussin, je mettais des petites peluches alignées les unes à la suite des autres ! Ça a toujours bien fonctionné (et les peluches avaient même un côté rassurant pour ma fille), elle n’est plus jamais tombée. Et petit à petit elle n’en a plus eu besoin !
    J’espère que ces astuces t’aideront ! 😉

    J'aime

  2. Je crois que les chutes, c’est un peu l’étape obligée ! Mais je sais que pour Choupie, ça n’a vraiment pas duré. On a quand même mis un matelas à côté de son lit, au cas où (il y est toujours d’ailleurs, bien qu’elle ne tombe plus jamais).

    En tout cas c’est super qu’il soit capable de jouer seul dans sa chambre et d’aller se coucher quand il se sent fatigué. Je trouve que ça dénote une maturité étonnante pour un si petit garçon 😉 Choupie ne supporterait jamais de jouer seule enfermée dans sa chambre (et c’est bien triste) !

    J'aime

    • Ça m’a surprise aussi !!! Le premier soir quand je l’ai entendu se relevé, je me suis dit qu’il allait m’appeler, mais non, puis que j’allais le trouver endormis sur le tapis et non plus !!!
      La sieste me faisait encore plus peur, mais finalement, à part la première fois, ça ne se passe pas si mal ^^.

      J'aime

  3. Les chutes m’ont un peu impressionnée au début en lisant ton article mais je lis dans les commentaires que c’est un passage obligé alors, ça doit être normal c’est juste que je ne suis pas encore passée par là 🙂 . A part ça je trouve le bilan finalement assez positif j’imagine que pour lui cette nouvelle liberté doit être agréable. Moi je profite encore un peu du côté sécurisant du lit à barreaux on verra d’ici quelques mois mais de toute façon j’ai la possibilité pour commencer d’enlever les trois barreaux du milieu, ce sera notre première étape.

    J'aime

    • Moi aussi, j’ai eu un peu peur au début, je me suis dit qu’on était allé trop vite, mais il était tellement content de pouvoir y aller seul …
      Puis finalement, avec une bonne « barrière », ça se fait bien. Il n’y a que les siestes où c’est un peu aléatoire, un coup il y va sans broncher, un autre il ressort jouer et ne se repose pas du tout, ce qui donne un fin de journée grognon …

      J'aime

  4. Les siestes et les nuits vont se passer de mieux en mieux, tu verras 🙂

    Ici notre Petit Cœur est passé au grand lit ça y est ! Mais nous avons acheté une barrière pour éviter qu’il ne tombe. C’était ma hantise, j’avais peur qu’il ne se fasse mal. Au final il n’est tombé qu’une seule fois en essayant de descendre de son lit après sa première nuit (mais j’avais mis son gros matelas au sol donc il ne s’était pas fait mal). Je l’ai vu sur le babyphone vidéo ^^ Depuis il m’attend sagement dans son lit et n’en descend que lorsque je suis là ^^ Je suis étonnée car il s’y est très vite adapté.

    J'aime

    • Il n’est plus tombé depuis que j’ai mis un gros coussin en barrière de sécurité comme sur la photo.
      Par contre, il ne reste jamais dans son lit : il va souvent joué un peu après que je l’ai couché et ensuite soit il se couche seul, soit il me rappel pour le border et dans ce cas, il s’endort en 5 minutes ^^
      Et le matin, je le retrouve qui m’attend derrière la porte de sa chambre et se précipite pour que je lui ouvre les volets … y compris à 6h45 quand je lui explique que, non, Sam, n’est pas réveillé, on se recouche XD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s