Cette deuxième grossesse que je ne vis pas

En ce moment, tout le monde y va de son petit conseil : ménage-toi, profite, ne porte pas ton fils, ect. Et ça m’énerve, merci, mais je me sens bien donc si ça ne vous embête pas, je fais ce que je veux !!!

 

Toutefois, il y a un peu de vrai dans ce que dise les gens … je vis comme si je n’étais pas enceinte, comme si mon esprit n’arrivait pas à retenir cette donnée …

Entre le premier trimestre où j’ai surtout été malade, donc plutôt centré sur moi et sur « mais comment fait pour me remettre », entre l’aîné et les travaux dans la maison pendant le regain d’énergie du deuxième trimestre, j’avoues, le temps file et je ne me suis pas posée pour profiter de ce deuxième bébé. Et je culbabilise : est-ce que je ne lui accorde pas assez d’importance? Est-ce que j’en accorde trop à son frère? Est-ce que je n’aurais pas du plus les espacer pour pouvoir choyer un peu plus mon premier? Est-ce que je ne vais pas continuer à « délaisser » ce bébé au profit d’un aîné que je connais déjà? :-s

 

D’autant plus que c’est un bébé discret – si on fait abstraction des maux du premier trimestre – je le sens un peu tout les jours, mais sans plus, je ne passe pas des heures à m’extasier devant ces sensations de mouvement comme je le faisais – contemplative – pour ma première grossesse.

Alors, j’ai peur, est-il possible de faire une forme de déni de grossesse en se sachant enceinte? Est-ce que j’y serais plus attentive si j’attendais une fille et que finalement, il y a une part de déception refoulée? J’ai peur que ce soit un bébé effacé qu’on oublie toujours devant son frère si souriant et si cabochart. Qu’il soit perdu dans la masse, toujours derrière son grand-frère et n’ayant même pas le bénéfice que la dernière place puisque nous savons déjà que sauf changement de programme, il y en aura encore au moins un autre après lui …

Pourtant, j’ai l’impression de déjà l’aimé ce petit bout d’homme et le prénom alambiqué qu’on lui a choisi !!! Je l’imagine déjà à l’âge de FeuFolet avec un super grand-frère 😉

 

Publicités

14 réflexions sur “Cette deuxième grossesse que je ne vis pas

  1. C’est tout a fait normal. On s’investit toujours un peu moins dans une 2 eme grossesse, même si elle nous rend tout aussi heureuse. On a l’ainé à gérer, le quotidien à assurer … alors forcement, on a moins le temps de regarder son nombril toute la journée… Mais tu verras, tu l’aimeras autant, et je crois même que tu aimeras les 2 encore plus fort;)

    Aimé par 1 personne

    • Et comme en plus on a eu la bonne idée d’acheter une maison avec travaux … ben ça m’occupe bien 😉
      D’un autre coté, je me dit que si j’en fait beaucoup, c’est aussi pour avoir un joli nid pour mes petits (et parce que le papa a la flemme de commencer la deuxième chambre tant qu’on a pas finis les deux pièces commencée en novembre …)

      Aimé par 1 personne

  2. T’es doutes sont je pense légitimes. Après je suis convaincue si tu te poses ces questions, que justement tu sauras lui trouver sa place à ce petit bonhomme. Et c’est dans leurs différences que tu trouveras à les aimer chacun tel qu’ils sont.

    Aimé par 1 personne

  3. Je pense que tu prêtes moins attention à certaines choses parce que tu l’as déjà vécu et que du coup ce n’est plus une nouveauté par rapport à ta première grossesse. Après je suis d’accord avec Pititefleur, si tu te poses toutes ses questions c’est que justement tu veux qu’il ait sa place dans votre famille.

    J'aime

    • J’ai surtout un planning ultra-chargé de chose à faire avant la naissance et comme je suis « mon propre patron » sur les travaux dans la maison, ben je n’arrive pas à « me tourner les pouces en regardant mon ventre devant mon ordi »

      J'aime

  4. Oh je le trouve un peu triste cet article 😦 . Si ca peut te rassurer toutes les copines de mon entourage qui ont eu des BB rapprochés (et j´en ai pas mal autour de moi) ont fait exactement le meme constat, rien à voir avec le sexe… Donc je pense que c´est normal ! Et si ca peut te rassurer aussi, moi je suis un BB2, une deuxieme fille en plus, et j´ai toujours considéré que c´était la meilleure place !! (moins d´attention peut etre mais du coup moins de pression 😉 ) Bref, rassure-toi, moi je n´ai aucun doute sur l´amour que tu vas lui porter !

    Aimé par 1 personne

    • Et oui, il y a aussi des jours où ça va moins bien …
      Mais ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule, c’est que finalement, c’est juste très humain ^^.
      C’est amusant que toi tu es bien vécue ta place de deuxième, alors que moi, je me suis franchement sentie invisible entre une sœur aînée brillante et un petit frère-petit dernier … Après, je sais que ma belle-soeur est l’aînée et a, elle, souffert que sa petite soeur soit si brillante, comme quoi !

      J'aime

  5. C’est drôle (enfin… moyen…) parce que moi c’est mon souhait, que ma deuxième grossesse passe sans que je m’en aperçoive :p J’étais tellement consciente de la première que ça m’a rendu à moitié dingo, alors j’espère sincèrement que je vais réussir à oublier un peu la seconde, pour me consacrer sur ma fille, mon boulot, et tout ce qui va bien dans ma vie… Et qu’au bout des neuf mois, je me dirai : « Quoi, déjà ? »

    Je ne crois pas que ce soit nocif pour ton petit. Au contraire, peut-être que si tu es moins centrée sur lui, tu es moins stressée ? Lui, il vit sa vie de fœtus et il est sûrement très heureux dans son bassin. Et je suis sûre que de temps en temps, tu lui parles et tu le caresses quand même, donc qu’il ne se sent pas complètement oublié 🙂

    Et puis tu sais, peut-être que tu l' »oublies » un peu maintenant, ce bébé. Mais quand il sera né, tu ne pourras plus l’oublier 😉 Moi qui suis une aînée, j’ai toujours eu l’impression inverse : que c’était moi qui étais oubliée au profit de mes sœurs, plus petites, plus bruyantes, plus câlines…

    Est-ce que j’ai une place particulière pour mes parents ? C’est certain. Mais mes sœurs et mon frère aussi, et je ne crois vraiment pas que la place fait qu’il y a plus d’amour pour l’un ou pour l’autre (du moins pas automatiquement) 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Comme quoi 😉
      Pour FeuFolet, je n’étais pas particulièrement stressée, surtout très épanouie (pas taper, celles qui vivent moins bien la grossesse). Pour celle-ci, je suis surtout en « mode automatique », je me caresse le ventre machinalement, un peu comme un geste que je n’aurais pas arrêté de faire même après avoir accouché de FeuFolet, je ne lui parle pas beaucoup, mais je ne crois pas avoir beaucoup parler (à haute voie s’entend) pour FeuFolet.
      J’espère que tu as raison pour l’après naissance. Le week-end entre amis qu’on a fait récement, m’a un peu fait peur parce que j’ai trouvé que l’amie qui avait un fils de l’âge de FeuFolet et un nourrisson de 6 semaines … ben ne s’en occupait pas beaucoup, il était super calme, dans son transat, il ne disait rien, j’ai plusieurs fois oublié qu’il était là !!! Quand je me rappel du noel où FeuFolet avait 6 semaines, je peux assurer que personne n’a pu oublier qu’il était là XD

      J'aime

  6. Je te lis un peu un sous-marin depuis quelques temps (et j’aime vraiment beaucoup ton blog !), mais là j’avais envie de réagir. J’ai vécu la même chose il y a quelques mois, mon deuxième est né en septembre dernier, et mon premier avait alors presque 21 mois.

    Cette deuxième grossesse, je l’ai aussi vécue avec beaucoup plus de distance et beaucoup plus de culpabilité que la première. L’impression de moins y penser, de moins lui parler, de moins me projeter… que pour le premier (on a trouvé un prénom deux heures avant que j’accouche alors que pour le premier on l’avait des mois avant, quand je suis rentrée de la mat on n’avait toujours pas monté le lit alors que la première fois la chambre était toute prête…). Mais aussi une culpabilité vis à vis du premier : est ce que j’allais réussir à passer autant de temps avec lui quand le 2e serait là, est ce qu’il n’allait pas m’en vouloir, est ce que je n’allais pas perdre tous les moments privilégiés que j’avais avec lui….

    Et en fait, finalement, ça c’est super bien passé (mais je m’étais aussi préparée à ce que ça soit l’horreur, vu ce que j’avais vu chez pas mal d’amis lors du passage de 1 à 2, donc finalement, ça ne pouvait être que mieux..). Bon, j’avoue, quand mon grand est arrivé à la maternité et qu’il m’a un peu snobé, je ne l’ai pas super bien vécu.. mais après ça a roulé tout seul. Pas de régression du grand (il a même été complètement propre la journée juste après la naissance, comme quoi..), pas vraiment de jalousie, au pire un peu d’indifférence. J’ai trouvé une organisation qui m’a permis de passer du temps avec chacun : même si j’ai diminué les horaires par rapport à quand je bossais, j’ai laissé le grand en grande partie chez la nounou la semaine. J’ai un peu culpabilisé au départ, mais je voulais passer du temps seule avec n°2 comme j’avais pu le faire avec le premier (et très clairement, entre un « grand » derrière qui il faut courir et un petit qui ne bouge pas encore quand on le pose quelque part (et qui ne peut donc pas vraiment se faire mal/mettre la maison en vrac), je sais que j’aurais un peu délaissé n°2). Là j’ai pu profiter de mon petit la journée, faire de longues siestes ou ballades avec lui ou juste prendre tranquillement du temps pour l’admirer, et profiter de mon grand en fin de journée (le deuxième était plutôt calme) en laissant un peu plus le petit (ou en l’ayant en écharpe, c’était le plus pratique).

    Et au final, on aime le 2e autant que le premier, même si c’est quelque chose que j’avais beaucoup de mal à concevoir enceinte. Et tout se passe bien.

    J'aime

    • Merci, déjà d’apprécier mon blog et de sortir de ton sous-marin pour me rassurer.
      Bon déjà, je suis au chômage, donc dur de réduire mon temps de travail, mais j’ai effectivement prévu de laisser le grand à mi-temps chez la nounou, probablement jusqu’au 5 mois de n°2 si je ne trouve pas de travail avant.
      Pour n°1, nous étions en location donc on juste mis un berceau dans la chambre d’amis, mais j’ai fait des pieds et des mains pour que nous fassions sa chambre au plus vite (retardé par les aléas des chantiers pour l’électricité). Et j’avoue, que psychologiquement, j’aimerais que la chambre de n°2 soit globalement prête pour la naissance, mais c’est un désir qui semble obscur au Breton …
      Et j’ai prévu d’être une maman koala an écharpe les 3 premiers mois avec n°2, ça me semble la meilleur solution pour continuer à courir après FeuFolet tout en gardant n°2 prêt de moi comme je l’ai fait pour FeuFolet 😉
      Tant mieux si tout ce passe bien. Et la propreté dans le foulée de la naissance, le pied 😉

      J'aime

  7. Ne t’inquiète pas, je suis sûre que tu l’aimeras autant que son frère ce deuxième bébé ! Tant que l’enfant n’est pas là, ça reste un peu abstrait… Moi j’attends une petite fille et pourtant on ne lui a toujours rien acheté à l’heure qu’il est. Pourtant, je me languis de lui acheter des pyjamas roses et des robes mais pour l’instant pas d’achats… (bon faut dire que c’est le papa qui me freine aussi…) Comme toi, j’ai été assez occupé ces dernières semaines… Nous avons réagencé l’appartement pour lui créer une chambre et faire une chambre de grand à notre Petit Cœur. Il nous demande encore beaucoup d’attention, c’est normal qu’on se focalise sur le premier (puisque le petit deuxième n’est pas encore là). Mais le moment venu, tu seras heureuse de le tenir dans tes bras et je ne doute pas que tu l’aimeras très très fort et lui accorderas beaucoup d’importance 🙂 En attendant, tant mieux si tu arrives à vivre comme si tu n’étais pas enceinte. Cela veut dire que tu n’as pas de soucis, que le gros bidon ne te gêne pas etc… Profite ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ça me rassure de voir que même avec le choix du roi ( 😉 ), la deuxième grossesse est plus « difficile » à vivre « pleinement » tant on a à faire avec le premier ^^.
      J’ai commencé à acheter quelques petites choses en complément pour le deuxième. C’est la chambre qui traîne, gloups … même si j’ai déjà la déco en tête 😉
      Par contre, oui, j’ai la chance d’avoir une grossesse idyllique, faut que je prenne quelques photos des travaux en mode gros bidon sur mon escabeau 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s