Flux RSS

Rétrospective, ta venue au monde

Publié le

À l’approche des un an de FeuFolet, je repense de plus en plus à mon accouchement.

Depuis le début du mois de novembre, je trépignais d’impatience de le rencontrer enfin. La veille, je me plaind encore à une amie qu’il me reste « deux semaines à tirer » !!! Bref rien ne me laissait à penser que ce jour aller changer ma vie.

Je me couche comme d’habitude avec les poules pendant que son père traine sur l’ordinateur … il ne viendra se coucher que vers minuit … mauvaise idée. Vers les 2h du matin, je me lève pour mon habituel petit pipi de la nuit. Mais à peine remonter, je file de nouveau au toilette, ce sont les chutes du Niagara … je viens de perdre les eaux.

D’une petite voix, j’appelle mon mari qui émerge difficilement. Une petite douche pour chacun, on mange un morceau (ben oui, dans le doute, je ne sais pas quand je mangerais à nouveau), à 3h du matin, nous sommes à la maternité. Après vérification, la poche des eaux est bien rompu, il me garde. Le temps de faire les admissions, de préparer les perfs (et de me louper les deux mains avant de se rabattre sur le poignet … note pour la prochaine fois, leur dire de même pas essayer les mains, j’ai des veines trop fines), il est 5h. N’ayant aucune contraction, je renvoies mon homme à la maison finir la nuit, d’autant qu’il devait exeptionnellement travailler ce matin là.

6h, les premières contractions apparaissent. Mais j’ai tout le même droit à un petit déjeuner.

8h mon mari appelle son boulot où ils sont super cool, la secrétaire lui dit de rester avec moi, ils décalleront ses rendez-vous au lendemain. Il me rejoint donc à la maternité.

J’ai pour consigne de me promener pour faire avancer le tavail. Nous allons donc déambuller dans l’hopital toute la matinée en passant dans de nombreux endrois qu’il connaît puisqu’il a été interne dans l’hopital 1 an.

12h, les contractions se sont toujours pas actives sur le col … heureusement, elles restent gérables. Mon mari va manger un morceau à la cafèt’ pendant que je me contente d’un jus de fruit.

14h Comme la poche des eaux est rompu depuis 12h, on me pose une perf d’antibiotique et on me propose la péridurale … sauf que le col n’a toujours pas bougé !!! Je refuse donc. Lors de ce monito, on se rend compte que FeuFolet est de travers … il n’agit donc pas sur le col …

Je repart en promenade, officiellement pour deux heures … et demande un coup de pouce au bonhomme ;-). Résultat, je suis de retour dans la chambre 30 minutes plus tard car les contractions commencent à être franchement douloureuses ! Victoire, je suis à 4. Je voulais tenir jusqu’à 5, ais je suis trop fatiguée, je demande la péridurale …

L’anesthésiste est occupé, je prend donc une douche chaude pour me soulager en l’attendant. Après la douche, je commet une erreur : j’ai la flemme de remettre mes bas de contentions … mauvais idée.

17h L’anesthésiste me pose enfin la péridurale et je suis à 6. Je suis super fière de moi, j’ai tenue comme je voulais finalement. Le travail avance bien, l’équipe de jour est même persuadée que j’aurais accouché à 20h …

20h Fausse joie, je suis enfin dilatée à 10, mais c’est le changement d’équipe … on me demande donc gentillement de patienter (officiellement) deux heures pour laisser FeuFolet déscendre dans le bassin … On me fera me mettre en position gynécologique, ce qui ne plaira pas à FeuFolet qui ne déscendra plus dans le bassin pendant 1h alors qu’il s’engagé bien sur le coté …

Durant 3h, je ne vais quasiment voir personne, malgrés mes appels … nuits de tempêtes, équipe de nuit réduite, c’est le rush et je suis l’accouchement qui se déroule le mieux donc absolument pas prioritaire …

C’est le partie qui a été la plus dur à gérer pour mon mari et moi …

23h j’ai VRAIMENT envie de pousser, j’appelle à nouveau … un externe perdu passe et me dit qu’il va chercher quelqu’un … Ça y est, l’équipe s’installe !!!

23h15 tout est en place, j’ai enfin l’autorisation de pousser !!! C’est l’étudiante sage-femme qui m’accouche. Au bout de quelques poussées, elle me demande si je veux qu’elle me montre l’avancé du travail avec un miroire … ce à quoi je réponds que je vois déjà tout dans le reflet de ses lunettes ^^

23h30 FeuFolet est parmis nous, il pousse un petit feulement puis est posé sur mon ventre. L’accouchement a été propre, juste quelques éraillure que l’étudiante recoudra avec un peu trop d’application à mon goût …

S’en suit alors les (officiellement) deux heures de surveillance post-partum … comme la fois précédante, nous ne verront quasiment personne pendant 3h …

À 4h du matin, ils trouvent enfin le temps d’envoyer un fauteil pour me monter dans ma chambre !!! Mon mari est passablement énervé, car il n’a pas voulu me laisser seule sans valise et a donc attendu tous ce temps avec moi … sauf qu’il bosse à 8h … la journée à été dur !

Publicités

À propos de Mam'Weena

Mariée à mon Breton depuis 2013, je suis la jeune maman de FeuFolet depuis Novembre 2014 et de LutinCoquin depuis Juillet 2016

"

  1. Oh ben dis donc ca a l´air de s´etre super bien passé ! Tu en gardes un bon souvenir du coup ? Et le séjour à la maternité ? Et les premiers jours à la maison ? Moi j´aime bien les rétrospectives 🙂 .

    J'aime

    Réponse
    • Oui, j’en garde un excellent souvenir ^^
      Le séjour à la maternité à été plus dur, mon mari travaillait (le samedi matin aussi), j’avais accouché un peu avant le week-end, alors obligé de rester jusqu’au lundi … or, je déteste dormir seule dans mon lit … bref, beaucoup de blues le soir quand mon mari était pas là.
      Le retour à la maison, je l’ai fait seule puisque mon mari travaillait (encore) et qu’il fallait libérer la chambre à midi … à part un peu de stress sur la température de notre appart dont le thermostat était cassé, aucun problème ^^

      J'aime

      Réponse
  2. Arf, parfois, ça se passe trop bien, du coup, les gens s’intéressent plus à toi 😉 L’anecdote des lunettes m’a fait rire, c’est bien, tu as eu le direct 😀

    (et moi aussi, j’ai eu le coup du changement d’équipe à dilatation complète… mais du coup, moi la nouvelle, elle est arrivée, elle m’a dit : « Ben , pourquoi on vous a pas encore fait pousser ? Allez, on essaie ! » :p)

    Et je comprends en tout cas que tu aies pu souffrir de l’absence du papa les premiers jours. Moi j’avais du mal à le laisser partir le soir, et j’attendais impatiemment qu’il revienne le matin…

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :